Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
POIRE BOURDALOUE

Un classique de la pâtisserie, traité ici en version individuelle (table d'hôtes oblige !) -

INGREDIENTS POUR 15 PERSONNES

15 poires (ici j'ai utilisé des poires "Martin -Sec", petites poires anciennes à cuire. Leur goût délicat se situe entre le coing et le caramel) mais on peut utiliser des poires "Conférence" ou "Comice" -

Sucre en poudre en quantité suffisante

1 bâton de vanille

Pour la crème d'amandes :

200 g de beurre doux

200 g d'amandes en poudre

200 g de sucre glace

120 g d'œufs (2 œufs moyens environ)

25 g de Maïzéna

20 g de rhum brun

Pour les biscuits

250 g sablés bretons amandes/noisettes (voir ma recette) écrasés et mélangés à 30 g de beurre 1/2 sel environ -

Quelques macarons écrasés (je ne les avais pas encore ajoutés pour la photo mais la recette originelle en prévoit)

NB : Ne jetez pas l'eau de cuisson des poires, chinoisée puis congelée elle agrémentera plus tard une salade de fruits - De même, les pépins et la peau des poires pourront vous servir à épaissir une sauce.

MISE EN OEUVRE

 

REALISER LA CREME D'AMANDES :

Torréfier les amandes dans un four préchauffé à 160 degrés pendant 10 minutes environ en remuant de temps en temps pour uniformiser la couleur - Attention de ne pas les bruler - Laisser refroidir -

Dans un saladier, tamiser ensemble, les amandes, le sucre glace, la Maïzéna -

Ajouter le beurre en pommade, les oeufs et mélanger vivement tous les ingrédients jusqu'à l'obtention d'un appareil homogène -

Ajouter le rhum -

A l'aide d'une poche à douille, coucher l'appareil amandes dans des petits moules individuels et cuire dans un four à 180 degrés, "à la couleur" (environ 20 minutes)

Sortir les moules du four et réserver -

 

 

PREPARER LES POIRES

Vider les poires par le dessous à l'aide d'un couteau économe ou d'une cuillère parisienne -

Les mettre dans une casserole et les couvrir d'eau en mesurant la quantité d'eau.

Ajouter 500 g de sucre et 1/2 bâton de vanille fendu et gratté par litre d'eau ajouté -

Amener doucement à ébullition et laisser frémir pendant environ 25 à 30 minutes (vérifier la cuisson après 20 minutes - les poires doivent pouvoir être traversées facilement) -

Laisser refroidir dans le jus de cuisson -

 

PREPARER LES BISCUITS

Pendant que les poires cuisent, préparer les sablés.

http://www.dauphingourmet.com/2014/05/sables-bretons-amandes-noisettes.html

Ecraser les sablés bretons et les mélanger avec un peu de beurre demi-sel -

Etendre l'appareil sur une épaisseur d'environ 5 mm et détailler des parts individuelle à l'aide d'un emporte pièce -

Réserver au frigo au moins 2 heures -

 

Poser un "biscuit" induviduel dans chaque assiette, démouler dessus une part de crème d'amande et poser sur le tout une poire pochée -

Servir froid après avoir saupoudré le tout d'un peu de macarons ou de sablés écrasés (qui apportent un peu de croustillant à l'ensemble)

 

 

 

 

POIRE BOURDALOUEPOIRE BOURDALOUEPOIRE BOURDALOUE
POIRE BOURDALOUEPOIRE BOURDALOUE
POIRE BOURDALOUE

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - DESSERTS DE CUISINE

   
Ces préparations de base sont indispensables à la réalisation de pièces d'apparat
(ci-contre, pièce montée de mariage, 1m80 de hauteur)

 

 

 Il vous faudra , en quantités suffisantes :

  sucre glace

  blancs d'oeufs

  citron

  feuilles de gélatine

  colorants alimentaires (du commerce ou naturels :     

 

 

 

 

 

FABRICATION DU PASTILLAGE DECOR
 

C'est une pâte de sucre autodurcissante qui sert aux pâtissiers professionnels, à réaliser des pièces de toutes sortes : cathédrales, églises, tableaux, instruments de musique, livres ...

Simple à mettre en oeuvre, il présente l'avantage d'être insensible à l'humidité et de permettre de préparer son décor longtemps à l'avance. Il fait partie de ce que l'on appelle "les sucres décor".

Il peut être moulé (voir technique "moulage de la pâte à sucre"), tressé, percé, coupé, coloré, peint ...

 

Il doit son nom au fait que, sous Louis XV, il servait à réaliser des pastilles.
 

MISE EN OEUVRE


Ramollir 16 gr de gélatine (8 feuilles) dans une grande quantité d'eau froide -
Egoutter cette gélatine et la fondre au bain marie avec 60 gr d'eau, 20 gr de jus de citron 
Ajouter 1 kg de sucre glace -
Le mélange se fait au batteur, crochet jusqu'àl'obtention d'un appareil homogène -

Diviser en pâtons et les colorer dans la masse si nécessaire.

La conservation se fait au réfrigérateur, bien enveloppé dans un film alimentaire, à l'abri de l'air (qui le fait croûter). Il se conserve ainsi plusieurs semaines si nécessaire -

 

Mise en oeuvre du pastillage :

Faire une boule et l'étendre sur le plan de travail fleuré avec de la Maïzéna ou de la farine, à l'épaisseur voulue de 1mm environ à plus épais s'il doit servir de support)

Détailler ses pièces (s'aider éventuellement d'un gabarit ou d'un emporte-pièce ), mettre en forme et laisser croûter et sécher le temps nécessaire (varie en fonction de l'épaisseur) - Le séchage à coeur peut varier de quelques heures à quelques jours.

 

Les différentes pièces sèches se collent avec du pastillage refondu quelques secondes au micro-onde ou de la glace royale -
Il est préférable de le laver légèrement et de le poncer au papier de verre fin pour avoir un beau fini.

 

Pour des exemples de réalisation en pastillage, voir mes articles sur "la pâte à fleurs" : tressage, moulage, coloration ....

 

Pour éviter le croûtage en surface, je le détaille en plusieurs boules que je filme et conserve au réfrigérateur - Possibilité de le conserver au frigo plusieurs semaines -

 

FABRICATION DE LA GLACE ROYALE

Elle sert à masquer et décorer les supports ou les gâteaux.

Dans un saladier, mélanger 120 gr de blancs d'oeufs avec 10 gr de jus de citron et 1 kg de sucre glace -
Battre jusqu'à l'obtention d'un bec d'oiseau - Colorer si nécessaire de quelques gouttes de colorant.

Pour des quantités réduites, il faut compter environ 250 gr de sucre glace pour 1 blanc d'oeuf moyen. 

     


Une autre réalisation en pastillage (violon, dentelles et bougies) Fleurs, rubans en sucre tiré, oiseaux en sucre soufflé, pages du gâteau en pâte d'amande décorée au chocolat

    tout en sucre-copie-1

NB : Pour faciliter le transport de telles pièces, les étages sont indépendants les uns des autres et ne sont assemblés et superposés que sur place.

NB : Pour faciliter le transport de telles pièces, les étages sont indépendants les uns des autres et ne sont assemblés et superposés que sur place.

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN - PREPARATIONS DE BASE

LES BOUCHONS AU FROMAGE

Quand on veut cuire de la pâte à chou dans un contenant (des cercles à pâtisserie ou des moules par exemple) on se heurte inévitablement à une difficulté majeure : La vapeur, dégagée par la cuisson de la pâte, ne pouvant être évacuée, fait pression à l'intérieur du moule et comprime la pâte, (qui ressemble alors à un yo-yo) ce qui donne un résultat inutilisable.

Souhaitant réaliser des bouchons qui ressemblent à des bouchons, il me fallait résoudre cette difficulté. C'est pourquoi j'ai imaginé introduire, à l'intérieur des cercles, un grillage dont les perforations serviraient de conduit d'évacuation de la vapeur

J'ai réalisé ces moules avec des manchons en cuivre ( 32 x 24 mm) achetés au rayon plomberie du supermarché et les ai chemisés avec une grille inox fine tirée d'un couvercle anti-projection acheté au supermarché, démontée et découpée en bandes que j'ai ensuite roulées).

INGREDIENTS POUR 100 BOUCHONS ENVIRON

125 gr de lait entier

125 gr d'eau

110 gr de beurre 1/2 sel

140 gr de farine

50 gr de fromages râpés finement

1/2 cuillère à café de muscade moulue

2 gousses d'ail moyennes

1/2 cuillère à soupe de thym pulvérisé

5 œufs moyens

Poivre du moulin

MISE EN OEUVRE (Pâte à choux)

Bouillir ensemble le lait, l'eau, le beurre 1/2 sel, le fromage, le poivre, l'ail haché finement, la muscade.

A ébullition, ajouter la farine en 1 fois et bien mélanger puis remettre sur le feu et bien dessécher la pâte pendant environ 2 minutes (un voile blanchâtre se forme sur le fond et les parois de la casserole)

Verser la pâte dans la cuve du batteur et incorporer les œufs un par un, en ajoutant un œuf lorsque le précédent a été correctement absorbé par la pâte.

Quand la pâte est prête, la dresser dans des petits moules réalisés comme indiqué ci-dessus - Ne pas dépasser la moitié, voire 1/3 de la hauteur environ car la pâte va monter -

Quand les choux sont dressés, poser une seconde grille fine sur les cercles (évacuation de la vapeur de cuisson) puis surmonter le tout d'un poids (pour éviter à la pression de la vapeur de soulever la grille).

Cuisson environ 25 minutes (bouchons moelleux) à 30 minutes (bouchons plus croustillants sur la périphérie) à 180/200 degrés (en fonction des four) pour des moules d'environ 32 mm x 24 mm.

Si nécessaire, renouveler l'opération - Se congèlent parfaitement et peuvent, si nécessaire, être fourrés -

Manchon en cuivre servant de cercle (32 x 24 mm), chemisé intérieurement d'un grillage fin, beurré, aux dimensions du moule (75 x 32 mm). Le chemisage avec une grille est indispensable pour évacuer la vapeur de cuisson de la pâte. Sinon, la vapeur va faire pression sur la pâte et la comprimera lamentablement à l'intérieur du cercle.

Manchon en cuivre servant de cercle (32 x 24 mm), chemisé intérieurement d'un grillage fin, beurré, aux dimensions du moule (75 x 32 mm). Le chemisage avec une grille est indispensable pour évacuer la vapeur de cuisson de la pâte. Sinon, la vapeur va faire pression sur la pâte et la comprimera lamentablement à l'intérieur du cercle.

Le dressage de la pâte à gougère dans les cercles beurrés. Ne pas remplir plus de la moitié au maximum.

Le dressage de la pâte à gougère dans les cercles beurrés. Ne pas remplir plus de la moitié au maximum.

Lorsque les bouchons sont dressés, poser une seconde grille sur les cercles, et la surmonter d'un poids, sinon la pâte, en levant, va soulever la grille - Ici j'ai opté pour deux cercles à pâtisserie -

Lorsque les bouchons sont dressés, poser une seconde grille sur les cercles, et la surmonter d'un poids, sinon la pâte, en levant, va soulever la grille - Ici j'ai opté pour deux cercles à pâtisserie -

Les bouchons cuits -

Les bouchons cuits -

Démoulage des bouchons -

Démoulage des bouchons -

Quelques bouchons prêts pour l'apéro !

Quelques bouchons prêts pour l'apéro !

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - CUISINE

VERRINE D'ILES "SOUS-MARINES"

Pour déguster les blancs, il faut faire tomber la crème, en suspension, qui les recouvre.

Une présentation originale et une cuisson moderne pour un grand classique du dessert : Les œufs à la neige.



Pour 12 personnes (présentation en verrines)

1/2 litre de lait
6 oeufs
150 gr de sucre
1 bâton de vanille
50 gr de chocolat blanc
cacao poudre
Praligrain (voir ma recette)



MISE EN OEUVRE

Faire bouillir le lait avec le bâton de vanille fendu et gratté -
Laisser infuser 30 minutes.


Séparer les blancs des jaunes

Foisonner les jaunes avec 100 gr de sucre.
Bouillir le lait puis l'incorporer aux jaunes, remettre sur le feu et cuire à 85°.
Retirer du feu, chinoiser au travers d'une passoire métallique (le choc thermique stoppe la cuisson et évite à la crème de coaguler) et laisser refroidir.

Fondre au micro onde 50 gr de chocolat blanc - Le mettre au point et étaler le chocolat en une fine couche sur un papier aluminium ou un feuille de papier sulfurisé -
Poser une autre feuille de papier sulfurisé sur le chocolat, poser dessus une assiette et mettre le tout au frigo pour environ 15 mn -

Cette précaution évite au chocolat de se rétracter et de se courber en refroidissant (inévitable si la couverture a été correctement mise au point).
La parfaite mise au point est un élément important de la réussite sinon le chocolat risque de ne pas tenir - Avec un peu d'habitude, c'est rapide - 
Je n'ai pas mis 5 minutes entre le temps de sortir la chocolat, de le fondre, de le tabler et de l'étaler sur l'alu. 
Sortir du frigo et tailler 12 ronds de chocolat d'un diamètre inférieur à la verrine dans lesquelles ils seront posés.


Foisonner les blancs avec 50 gr de sucre et dresser, sur une assiette allant au micro-onde,  des petites boules de meringue d'environ 2 cm de diamètre
Cuire à pleine puissance environ 12 à 15 secondes en fonction de la puissance du four - Réserver -

Dressage :
Poser quelques boules de meringue dans les verrines, laisser un espace, poser un disque de chocolat blanc en s'assurant de l'étanchéité par rapport aux bords du verre. Une parfaite étanchéité sera obtenue en déposant un peu de chocolat fondu sur la périphérie du disque de chocolat afin que ce dernier adhère parfaitement au verre.

IMPORTANT : Utiliser du chocolat juste fondu mais non mis "au point" car, dans ce cas, il se rétracterait en durcissant, et l'étanchéité ne serait plus assurée  (ce qui n'arrivera pas en utilisant du chocolat juste fondu).

Laisser durcir le chocolat -

Couler un peu de crème anglaise, décor cacao poudre et praligrain.

Toutes les variantes sont possibles (meringues coco, framboise ... toutes les crèmes aromatisées conviennent...)




 

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN - DESSERTS DE CUISINE

TARTE TATIN

Un look "tendance" pour ce sublime dessert que j'ai imaginé à partir de la recette de la "pomme à tomber dans les pommes", histoire de changer un peu de la présentation traditionnelle.

INGREDIENTS POUR 9 PERSONNES

9 pommes Golden (ou autres variétés de pommes qui tiennent la cuisson)

500 g de sucre

500 g de Beurre doux (Le surplus de sirop peut être réutilisé plusieurs fois après congélation)

0.75 litre d'eau

Pour la pâte brisée :

250 gr de farine

150 gr de beurre doux en petits morceaux

100 g de sucre glace

1/2 œuf (battu en omelette)

1 pincée de sel

1/2 verre de lait

Chantilly :

150 g de crème fraîche liquide entière très froide

20 g de sucre glace

1/2 cuillère à café de vanille liquide

MISE EN OEUVRE

1) Dans une casserole, bouillir 0.75 litre d'eau (1 bouteille) avec 500 g de beurre doux et 500 g de sucre -

2) Quand le sirop atteint l'ébullition, y plonger les pommes préalablement pelées (gardées entières ) et évidées par le fond à la cuillère parisienne.

Baisser le feu et cuire les pommes doucement jusqu'à ce qu'un lame de couteau puisse les traverser (environ 10 à 15 minutes en fonction de la grosseur des pommes) -

Il n'est pas nécessaire de trop cuire les pommes qui risqueraient de se défaire.

3) Quand la cuisson est atteinte, retirer délicatement les pommes à l'aide d'une araignée (ou d'une écumoire) et les réserver -

4) Dans un faitout (ou une cocotte à four avec couvercle) réaliser un caramel à sec avec 200 g de sucre (on peut aussi faire un caramel avec 200 g de sucre et 75 g d'eau de dilution) -

5) Lorsque le caramel commence légèrement à fumer (cuisson à la petite fumée), plonger pendant quelques secondes le fond de la casserole dans l'eau froide pour arrêter la cuisson et faire figer le caramel (sinon le caramel deviendrait amer).

Laisser reposer et refroidir.

6) Préchauffer le four à 200 degrés -

7) Ranger les pommes (entières) sur le caramel, poser le couvercle et enfourner la cocotte (à mi-hauteur dans le four).

Cuire 1 heure à 200 degrés -

8) Sortir la casserole du four (attention à la chaleur) - Laisser tiédir -

9) Insérer les pommes dans des moules au choix (ici cercles à entremet et moules souples) pour leur conserver une belle forme et en refroidissant -

Conserver au frigo.

Pâte brisée :

Mettre tous les ingrédients dans le batteur et travailler au crochet, vitesse lente jusqu'à ce que la pâte devienne lisse et ferme.

Quand le mélange est homogène, ajouter l’eau et travailler encore quelques instants sans "corser" –

Ramasser, mettre en boule et filmer la pâte –

Conserver au réfrigérateur 1 heure minimum.

Préchauffer le four à 200 degrés

Etaler la pâte sur une hauteur de 5 mm environ -

La poser sur une plaque de cuisson recouverte d'un papier sulfurisé (ou une feuille de cuisson), piquer la pâte et cuire "à la couleur" (environ 12 à 15 minutes)

Laisser refroidir et réserver jusqu'à utilisation

Pour le service, démouler les pommes sur la pâte brisée en les espaçant légèrement pour pouvoir poser les pointes de crème chantilly et couper la tarte facilement, puis couper la pâte à l'extérieur des pommes.

Monter la crème puis ajouter la vanille et le sucre glace -

Bien mélanger délicatement puis dresser des pointes de crème à l'aide d'une poche à douille.

NB : Il arrive que, sur la quantité, quelques pommes s'affaissent à la cuisson - Il est préférable d'en cuire un peu plus (une douzaine par exemple) afin d'avoir suffisamment de pommes correctes pour le dressage.

TARTE TATIN
TARTE TATIN
TARTE TATIN
TARTE TATIN
TARTE TATIN
TARTE TATIN
TARTE TATIN

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - PÂTISSERIE

MA TARTE TROPEZIENNE CITRON

INGREDIENTS

(pour 2 tartes de 25 cm ou 8 briochettes individuelles)

Pour la pâte à brioche :

500 g de farine bio

15 g de levure de boulanger

50 g de lait entier tiède

50 gr de crème fraîche

1 cuillère à soupe de rhum brun

1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger

10 g de sel

30 g de sucre

2 œufs entiers

100 g de beurre mou

1 jaune d'œuf (dorure)

Sucre gros grain

Pour la crème de garniture (pour 2 tartes)

500 g de lait entier

250 g de crème fleurette 35% MG

1 gousse de vanille

100 g de sucre

50 gr de farine bio

6 jaunes d'œufs

4 feuilles de gélatine

2 citrons jaunes

MISE EN OEUVRE

Dans le batteur, muni du crochet, mettre la farine, le sel, le sucre ajouter les oeufs un à un puis le beurre coupé en petits morceaux.

Travailler la pâte pendant 5 minutes environ -

Délayer la levure dans le lait tiédi, ajouter la crème fraîche, l'eau de fleur d'oranger et le rhum -

Ajouter cette préparation à la pâte et travailler jusqu'à ce que la pâte se détache des parois en étant souple et élastique (environ 15 minutes)

Couvrir la cuve du batteur et laisser lever dans un endroit tiède environ 3 heures à l'abri des courants d'air -

Quand la pâte a levé, la rabattre sur le plan de travail pour chasser les gaz de fermentation puis la remettre au frigo 2 heures -

La rabattre à nouveau puis la diviser en autant de part que nécessaire - étendre chaque part sur une hauteur de 2 cm environ -

MA TARTE TROPEZIENNE CITRON
MA TARTE TROPEZIENNE CITRON

(Le mieux est de couper le disque avec un cercle à pâtisserie) puis laisser pousser dans un endroit tiède environ 1 heure, posée sur la plaque à pâtisserie recouverte d'un papier cuisson ou d'une feuille de plastique alimentaire (silpat)

Dorer avec un peu de jaune d'œuf battu délayé avec un peu d'eau, saupoudrer de sucre gros grains et cuire à 200 degrés pendant environ 30 minutes -

Laisser refroidir -

Pendant que la pâte est au frigo, préparer la crème de garniture.

Mettre les feuilles de gélatine à réhydrater dans un saladier d'eau froide.

Faire une crème pâtissière avec le lait bouilli avec la gousse de vanille fendue, les jaunes blanchis avec le sucre, les zestes et le jus des citrons.

Ajouter la gélatine réhydratée et pressée, bien mélanger et chinoiser la crème -

Filmer au contact et laisser refroidir dans un endroit frais -

MA TARTE TROPEZIENNE CITRONMA TARTE TROPEZIENNE CITRON
MA TARTE TROPEZIENNE CITRONMA TARTE TROPEZIENNE CITRON

Quand la pâtissière est froide, monter la crème fraîche et l'incorporer à la pâtissière en 2 fois - Ajouter dans un premier temps environ 1/3 de la crème fouettée dans la pâtissière et bien remuer pour l'assouplir puis ajouter délicatement le reste de crème fouettée - Réserver -

Quand les brioches sont froides, les trancher en 2 puis les garnir avec la crème -

Remettre au frigo jusqu'au service et saupoudrer de sucre glace au moment -

MA TARTE TROPEZIENNE CITRONMA TARTE TROPEZIENNE CITRON
MA TARTE TROPEZIENNE CITRONMA TARTE TROPEZIENNE CITRON

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - PÂTISSERIE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel, chef de cuisine et chocolatier confiseur, qui souhaite permettre aux personnes venues à sa table d'hôtes d'y retrouver les recettes qui y sont servies, "

Articles récents

Hébergé par Overblog