Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pain d'épices orange figues

 

Je vous conseille de le laisser maturer quelques jours avant de le déguster, il n'en sera que meilleur !

 

250 g de farine de seigle (ou complète)

250 g de miel

200 g de lait

150 g de figues moelleuses

100 g d'orange confite en cubes

5 gr d’anis vert en poudre

5 gr de vanille en poudre

5 gr de cannelle en poudre

1 clou de girofle

1 pincée de poivre

5 gr de levure chimique

Sel

 

Préchauffer le four th 6 (180°).

 

Mettre farine et levure dans un cul de poule. Hacher grossièrement (éventuellement) les oranges confites. Couper les figues en morceaux grossiers.

 

Mettre le lait, le sel, le mélange d'épices, le clou de girofle, le poivre et le miel dans une casserole.

Porter à ébullition et donner un bouillon.

 

Laisser infuser le lait pendant 5 minutes. Chinoiser et laisser tiédir à 25 degrés environ –

Verser sur la farine et la levure en mélangeant bien.

 

Ajouter les morceaux de figues et d'oranges confites.

 

Mettre dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé ou dans un ou plusieurs petits moules souples. Réserver au frigo environ 2 heures afin que les fruits ne retombent pas dans le fond du moule -

Enfourner en baissant le thermostat à 5/6 (175°C) pendant 50 minutes à 1 heure (fonction des fours) pour 1 gros pain d'épices, 35  à 40 minutes environ pour les petits.

 

Décorer au choix et filmer -

 

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - PÂTISSERIE

Pain de châtaigne aux épices et fruits confits

 

 

Pour 10 personnes :

  • 200 g de farine de châtaigne
  • 300 g de farine de seigle
  • 500 g de miel de châtaigner
  • 400 g de lait
  • 200 g de fruits confits assortis (cerises, oranges, citrons, melon, angélique, clémentines)
  • 200 g de figues moelleuses (de montagne)
  • 1 cuillère à café de vanille poudre
  • 1 cuillère à café d'anis vert en poudre
  • 1/2 cuillère à café de cannelle poudre
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 clou de girofle
  • 3 grains de poivre
  • 2 étoiles de badiane
  • 15 g de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel fin

 

  • Préparation

  •  
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 1     Préchauffer le four thermostat 7 (210°C).
    Mélanger intimement les farines et la levure - Tourner au fouet pendant 1 minute environ pour bien répartir les ingrédients.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 2     Dans une casserole, mettre le miel, le lait, le sel, les épices, porter à ébullition. - Infuser 5 minutes puis passer au chinois, réserver et laisser tiédir.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 3     Hacher les fruits confits et les figues équeuttées.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 4     Ajouter les fruits au mélange de farines/levure - bien mélanger pour les enrober.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 5     Ajouter le mélange lait/miel/épices dans le mélange précédent - bien mélanger à la Maryse.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 6     Répartir dans des moules souples (ou des moules traditionnels chemisés de papier sulfurisé beurré). Entreposer au frigo 2 heures environ (évite aux fruits de tomber sur le fond du cake)
    Enfourner, baisser le thermostat à 5/6 (150/180°C).
    Cuire 35 minutes.
Pour finir... Envelopper de film alimentaire dès la sortie du four.

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN - PÂTISSERIE

pates-de-fruits.jpg

 

Bien loin des pâtes industrielles composées essentiellement de compote de pommes colorée et aromatisée, ces véritables pâtes confiseur "pur fruit" vous réconcilieront avec la tradition.
La recette, utilisée par les professionnels, convient pour la plupart des fruits mais pour les fruits puissants en goût (cassis, fruits de la passion, par exemple), il est vivement conseiller de mélanger 50% de pulpe du fruit choisi avec 50% de pulpe ou de jus de poire.

J'en profite pour rappeler que le sucre ne bout pas partout à la même température et qu'il est indispensable de régler sa recette (cuisson plus ou moins longue) en fonction de l'endroit où elle sera réalisée. Le mieux est de cuire au réfractomètre si on en possède un (76% de MS).

INGREDIENTS (pour environ 225 pâtes de 2 x 2 cm ) par fruit :

     1 kg de pulpe de fruits (frais ou surgelés) - J'utilise essentiellement des pulpes Boiron ou Ravifruit

  •   25 g de pectine jaune spéciale pâtes de fruits
  •   200 g de sirop de glucose cristal DE 38/40
  •   775 g de sucre cristal
  •   50 gr de sucre inverti (à défaut remplacer par 50 g de sirop de glucose)
  25 g d'acide citrique ou tartrique en solution (50% acide 50% eau) - L'acide tartrique donne des pâtes plus fermes, l'acide citrique des pâtes plus moelleuses.
 (tous ces produits sont en vente chez les fournisseurs de produits pour pâtissiers et confiseurs, on en trouve aussi très facilement en ligne sur le Web)

 
  • Dans une casserole, tiédir la pulpe de fruits à 50 degrés et verser en pluie la pectine mélangée à 75 g de sucre cristal en remuant vivement avec le fouet pour éviter les grumeaux.
 
  • 2     Porter à ébullition en continuant à mélanger et ajouter en 3 ou 4 fois les 700 g de sucre restants.
 
  • 3     Quand le sucre est bien absorbé, et que la pulpe bout, ajouter en 1 fois le sirop de glucose avec le sirop de sucre inverti.

    Cuire à 105°C en remuant constamment pour ne pas attacher la pectine dans le fond de la casserole.
 
  • 4     A 105°C, ajouter 25 g d'acide en solution (12.5 g d'acide mélangé à 12.5 g d'eau). L'acide est le catalyseur de la pectine. Bien mélanger pendant 30 secondes environ.
 
  • 5     Couler immédiatement entre 4 règles (ou dans des moules souples de la forme du fruit choisi : fraise, framboise, poire, quartier d'agrume...), sur papier sulfurisé, dans un carré d'environ 30cm x 30cm x 1cm. Laisser refroidir et couper en carrés de 2.5 cm de côté.
 
  • 6     Rouler les pâtes de fuits dans le sucre cristal.

    Ces pâtes se conservent environ 1 an.
Pour finir... Cette recette est réglée pour la plupart des fruits (sauf agrumes, pommes et coings pour lesquels les proportions de pectine sont différentes, notamment pommes et coings dont la pâte est obtenue par dessication) 

Un récapitulatif des principales pâtes de fruits - La mise en oeuvre est la même que ci-dessus mais on observe quelques variantes en fonction des auteurs - Ces recettes marchent bien aussi -

LES PATES DE FRUITS FRAIS

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN - CONFISERIE

delicieux-au-cafe-et-chocolat.jpg

 

 

Ce sublime dessert se compose d'une mousse légère au café, d'une délicieuse mousse au chocolat le tout sur un biscuit aux noix punché café/whisky.

Une véritable tuerie sur laquelle mes hôtes étaient intarissables d'éloges.

 

Avec les proportions ci-après, j'ai fait un entremet pour 12 et 10 entremets individuels en dôme de 7 cm de diamètre, mais les surplus éventuels se congèlent parfaitement - 

 

Pour le biscuit aux noix caramélisées :

6 jaunes d'oeufs

6 blancs d'oeufs

125 gr de cerneaux de noix

180 gr de sucre en poudre (50 + 100 + 30)

50 gr de farine

50 gr de Maïzéna

 

Pour le sirop de punchage :

100 gr de sucre

50 gr d'eau

1 cuillère à café d'extrait de café (ou de café très fort)

2 cuillères à soupe de whisky 

 

Pour la mousse au chocolat :

450 gr de chocolat noir

225 gr de beurre frais doux

5 jaunes d'oeufs

5 blancs d'oeufs

75 gr de sucre semoule

 

Pour la mousse café :

400 gr de beurre pommade (bien mou)

40 gr d'extrait de café (ou de café très fort)

400 gr de meringue italienne

 

Pour le glaçage au café :

180 gr d'eau,

200 gr de sucre semoule,

200 gr de sirop de glucose,

150 gr de lait concentré sucre,

7 feuilles de gélatine poudre,

200 gr de chocolat blanc

1 cuillère à soupe d'extrait de café (+ ou - selon goût)

 

Réalisation du biscuit aux noix caramélisées:

Hacher finement les noix au couteau (ne pas lés réduire en poudre au mixer)delicieux-au-cafe-et-au-chocolat-8.jpg

Dans une poêle, sur feu doux, mettre les noix avec 50 gr de sucre en poudre et remuer jusqu"à ce que le sucre caramélise lègèrement (comme pour réaliser le praligrain)

Retirer la poêle du feu et débarrasser les noix sur une assiette - laisser refroidir en étalant les noix pour ne pas qu'elles se collent entre elles -

Monter les blancs en neige en les serrant à mi-parcours avec 30 gr de sucre -

Blanchir les jaunes avec le sucre restant, ajouter la farine et la fécule tamisées ensemble, et les noix caramélisées -

Mélanger sans battre - Ajouter les blancs en 2 fois et mélanger délicatement en soulevant l'appareil pour ne pas faire retomber les blancs -

Coucher le biscuit sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et cuire 10 à 11 minutes à 200 degrés -

 

Une astuce : je dresse directement dans les cercles qui serviront pour mes entremets, préalablement mouillés sous le robinet,  puis je retire les cercles - J'obtiens ainsi des fonds adaptés aux justes dimensions en économisant un maximum d'appareil à biscuit.

Pour le grand entremet, j'ai fait un disque de 24 cm et un disque de 20 cm de diamètre

delicieux-au-cfe-et-au-chocolat-7.jpg

 

Pendant que les biscuits cuisent, réaliser le sirop de punchage :

Bouillir l'eau avec le sucre - Hors du feu ajouter l'extrait de café - Laisser tiédir puis ajouter l'alcool - Réserver -

 

Dans le fond d'un cercle (ici : 24 cm x 4 cm), poser un disque de biscuit aux noix et l'imbiber généreusement avec le sirop de punchage --delicieux-au-cafe-et-au-chocolat-6.jpg

Réserver -

 

Mousse au chocolat :

Fondre le chocolat au bain-marie -

Crémer le beurre avec les jaune d'oeufs puis ajouter le chocolat froid mais liquide -

Continuer à battre pour obtenir une crème ontueuse

Monter les blancs en les soutenant à mi-parcours avec le sucre puis les incorporer en 2 fois à l'appareil chocolat -

Dresser jusqu'à moitié de la hauteur du cercle puis poser un second disque de biscuit préalablement imbibé de sirop, sur la mousse au chocolat, bien au centre, en appuyant légèrement pour l'enfoncer dans la mousse - Entreposer au congélateur pendant la confection de la mousse café -

 

Mousse café :

Mélanger le beurre pommade avec l'extrait de café jusqu'à l'obtention d'un mélange parfaitement homogène - Réserver à température ambiante  -delicieux-au-cafe-et-au-chocolat-5.jpg

 

Réaliser la meringue italienne :

Dans une casserole, cuire à 121 degrés, 200 gr de sucre avec 75 gr d'eau -

Simultanément, monter 4 blancs d'oeufs et les serrer avec 50 gr de sucre à mi-parcours (ne pas arrêter de battre)

Quand le sirop est à température, le verser en filet sur les blancs montés et continuer de battre jusqu'à complet refroidissement -

Ajouter 400 gr de meringue italienne au beurre/café délicatement -

Dresser immédiatement dans le cercle, sur la mousse chocolat et lisser à la spatule - Remettre au congélateur -

delicieux-au-cafe-et-au-chocolat-4.jpg

 

Réaliser le glaçage café :

 

Bouillir l'eau avec le sucre et le sirop de glucose -

Hors du feu ajouter le lait concentré et la gélatine préalablement  réhydratée et pressée puis verser le tout sur le chocolat haché finement -

Mixer le tout et napper l'entremet encore congelé lorsque le glaçage est à 25 degrés environ -

Décor au choix -

Servi avec une sauce au caramel au beurre salé (100 gr de crème fraîche mélangée à 100 gr de caramel au beurre salé) -delicieux-au-cafe-et-chocolat-2.jpg

 

 

 

 

 

 delicieux-au-cafe-et-chocolat-3.jpg Délicieux en portion individuelle, réalisé en moule souple demi-sphère de 7 cm de diamètre. 

Un insert de mousse au chocolat congelée a été inséré dans la mousse café entremet-de-restes-1.jpg- Le tout a été congelé puis, après démoulage, posé sur un disque de biscuit au noix imbibé de sirop et détaillé aux dimensions de la base du moule -

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Bernard DAUPHIN, - DESSERTS DE CUISINE

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel, chef de cuisine et chocolatier confiseur, qui souhaite permettre aux personnes venues à sa table d'hôtes d'y retrouver les recettes qui y sont servies, "

Articles récents

Hébergé par Overblog