750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour commencer par la glace !

Une recette festive et originale qui peut se préparer longtemps à l'avance -

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

 

Pour la mousse :

12 huitres N°1 (ici, huîtres de Marennes Oléron) - Toutes les origines et tailles conviennent mais les huîtres de taille importante nécessitent moins de temps pour leur ouverture -

Crème fraîche liquide entière (la quantité dépend du poids des huîtres)

Gélatine (feuilles de 2 g - Qualité or : 200 bloom) - la quantité dépend du poids de la mousse -

Blancs d'œuf (1 blanc par 100 g d'appareil huîtres + crème)

1 jus de citron

Poivre (du moulin)

10 g de ciboulette hachée (1/2 sachet)

1 petite échalotte grise

Pour la gelée

100 g d'eau des huîtres

Jus et zeste de 1 citron

1 g d'agar-agar (1/2 sachet)

Pour le décor :

Citron jaune râpé, oeufs de poisson, fleur et feuilles de bourrache

 

MISE EN OEUVRE

Ouvrir la moitié des huîtres, en récupérant la première eau pour confectionner la gelée - 

Pocher les huîtres dans leur seconde eau, pendant 15 secondes environ -

Laisser refroidir -

Pendant que les huîtres refroidissent, ouvrir les huîtres restantes - Récupérer la première et la seconde eau pour la gelée - Décoquiller les mollusques et réserver au froid -

Récupérer l'eau de cuisson des premières huîtres et la réserver, mélanger les huîtres cuites aux huîtres crues -

Les mixer finement au mixer plongeant avec la ciboulette, l'échalotte, le poivre et le jus de citron - Chinoiser finement puis peser la purée obtenue -

Préparer une quantité de crème fraîche égale au poids des huîtres et l'entreposer au congélateur -

Hydrater de la gélatine en feuilles, dans une grande quantité d'eau froide, à raison de 1 feuille pour 300 g de crème fraîche - 

NB : Pour la mousse glacée, la gélatine n'est pas complètement indispensable mais vivement recommandée car elle réduit le risque de paillettes liées à la congélation de l'eau des huîtres et améliore, par ses qualités d'agent "moussant", la légèreté, le volume et la tenue de la mousse -

Quand la gélatine est réhydratée (10 minutes environ) la presser et la mélanger à l'eau des huîtres cuites - La fondre au micro-onde (10 secondes) puis la laisser refroidir -

Quand la gélatine est froide, mais non prise, la mélanger à la crème fraîche puis monter l'ensemble (fouet ou batteur) -

Obtenir une mousse ferme et volumineuse - Y ajouter les huîtres mixées, bien mélanger, ajouter les blancs montés et dresser (ici cercles à mousse)

Congeler 2 heures minimum -

NB : Pour un montage en mousse, (non glacée), doser la gélatine à 1 feuille pour 125 g d'appareil (l'été la gélatine tient moins bien) -

Gelée d'eau de mer au citron :

Filtrer l'eau des huîtres finement, en récupérer 100 g -

Dans une casserole, mettre l'eau des huîtres, le zeste et le jus d'un citron -

Ajouter l'agar-agar en fouettant puis porter à ébullition pendant 2 minutes environ (petite ébullition) -

Tendre un film alimentaire sur des assiettes puis couler la gelée sur une épaisseur de 2 mm environ - 

Au moment du service :

Détailler des disques de gelée à l'aide d'un emporte-pièce et les poser délicatement au centre des assiettes de service -

Décercler les mousses d'huitres et les poser au centre des disques -

Décor : au choix : ici, œufs de poisson (saumon, truite, lompe voire caviar), zeste de citron râpé, gouttes de gelée (éventuellement détaillées à l'aide de l'embout d'une petite douille), fleur et feuilles de bourrache -

Comme tous les appareils glacés, mieux vaut attendre 15 minutes avant de commencer à déguster avec du pain de seigle beurré -

 

Voir les commentaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette recette originale, mise au point pour nos petits enfants, est réalisée à partir de crème de caramel au beurre salé -

 

INGREDIENTS POUR 30 SABLES ENVIRON (fonction de leur taille)

Pour la crème caramel :

150 g de beurre 1/2 sel

250 g de crème fraîche liquide

50 g de sirop de glucose

1 cuillère à café d'extrait de vanille liquide

200 g de sucre

Complément pour la réalisation des biscuits :

375 g de farine T45

6 jaunes d'œufs (120 g)

15 g (1 sachet) de levure chimique

 

MISE EN OEUVRE

Dans une casserole, porter à ébullition : la crème fraîche, le beurre 1/2 sel, l'extrait de vanille et le sirop de glucose - Réserver au chaud -

Dans une seconde casserole, fondre doucement, à sec, jusqu'au caramel blond, une partie du sucre puis ajouter, petit à petit, le reste du sucre -

Chauffer jusqu'au caramel (une petite fumée apparaît) -

Ajouter le mélanger crème/beurre chaud en plusieurs fois, sans cesser de remuer (attention aux éclaboussures de sucre) -

Maintenir l'ébullition quelques instants pour homogénéiser l'appareil puis débarrasser et laisser refroidir -

Dans la cuve du batteur, (feuille), mélanger la farine avec la levure, ajouter les jaunes puis sabler -

Ajouter 300 g de caramel (prélevé sur la masse) et mélanger jusqu'à l'obtention d'un pâte homogène - Le surplus de caramel se conserve plusieurs semaines au frigo et peut être utilisée pour des crêpes, des nappages de glaces, une tarte aux pommes etc ...-

Filmer et entreposer au frigo 2 heures environ ou 20 minutes dans le congélateur -

Etaler la pâte sur le plan de travail sur une hauteur de 1 cm environ puis détailler des disques de 5 cm environ à l'aide d'un emporte-pièce -

Disposer les disques sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé puis cuire à la couleur, 10 minutes environ, dans un four préchauffé à 180°

Il est possible de découper la pâte à l'aide de cercles et de cuire la pâte avec les cercles afin d'obtenir des biscuits de taille identique (ils vont monter au lieu de s'étaler sur la plaque) -

 

 

 

 

 

 

Le surplus éventuel de pâte peut être utilisé pour réaliser des diamants :

Confectionner un boudin de pâte et le rouler dans le sucre semoule -

Tronçonner tous les centimètres environ, avec un doigt, appuyer au centre pour former un cratère, puis cuire à la couleur (8 mn environ) dans un four préchauffé à 180° -

 

Voir les commentaires

CREVETTES FLAMBEES


A s'en lécher les doigts ! Peuvent aussi être servies à l'apéritif

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

1 kilo de crevettes (40 à 60 pièces au kilo)

3 cayeux d'ail

1 cuillère à soupe de sommités d'aneth

20 g d'apéritif anisé (Ricard, Pernod, Pastis …)

50 g de crème fraîche

25 g de beurre doux

20 g d'huile d'olive

 

NB : Les termes "gambas", "bouquets", "chevrettes" ... n'ont pas cours chez les professionnels qui définissent les crevettes par le nom latin de l'espèce vendue et le nombre de pièces au kilo.

 

 

 

 

 

 

MISE EN OEUVRE

 

Préparer tous les ingrédients - Peler et hacher l'ail finement - Ciseler l'aneth.

 

Dans une poêle, fondre une grosse noix de beurre avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.

Chauffer vivement et y jeter les crevettes à rissoler.

Quand les crevettes sont bien revenues, verser l'alcool, chauffer un instant puis flamber.

A la fin du flambage, déglacer avec la crème fraîche puis réduire rapidement "à glace"

 

Servir sans attendre !

   
.

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

 POUR 6 PERSONNES 

200 g de saumon sauvage (à défaut du saumon d'élevage) 
  200 g de noix de Saint Jacques 
     12 huitres
  2 citrons verts 
 1 petit oignon
  10 cuillères à soupe d'huile d'olive extra
  2 cuillères à soupe de coriandre fraîche hachée
  sel et poivre du moulin

 

 
 
  • 1     Ouvrir les huitres, les mettre dans une casserole avec leur eau (attention aux coquilles) et les faire chauffer environ 30 secondes pour juste les raidir (arrêter aux premiers frémissements). Sortir les huitres de la casserole avec un écumoir et les disposer sur une assiette froide pour arrêter la cuisson (sinon elles vont continuer de cuire dans leur eau)
    Filmer avec un film alimentaire et réserver au froid.
 
  • 2     Hacher grossièrement au couteau, en dés, noix de Saint-Jacques, saumon et huitres refroidies. Mélanger. Filmer et réserver au froid.
 
  • 3     Peler à vif les citrons verts. Avec un couteau bien tranchant, lever les suprèmes (partie charnue du fruit entre les peaux blanches). Les hacher grossièrement et recueillir le jus qui s'écoule.
 
  • 4     Dans un saladier, faire une vinaigrette avec le jus des citrons verts, le sel, le poivre du moulin, l'huile d'olive.

    Hacher la coriandre fraîche et l'oignon, finement.

    Ajouter le hachis de suprèmes de
    citrons verts, l'oignon et la coriandre hachés à la vinaigrette.

    Mélanger délicatement à la cuillère afin de ne pas
    réduire le citron en purée.
 
  • 5     Juste avant de servir, mélanger les huitres, les Saint-Jacques et le saumon à la sauce.
 
  • 6     Servir dans le saladier de préparation ou dresser sur assiette (ici sur mélange de légumes du soleil).
Pour finir... Ne pas trop cuire les huîtres qui deviendraient caoutchouteuses.

Ne pas mélanger trop longtemps à l'avance, pour garder le moelleux des produits car le citron "cuit" et durcit les aliments
Le saumon étant préparé cru, je vous recommande d'utiliser plutôt des filets de saumon sauvage surgelés.

 

 

 

Voir les commentaires

 

souffle-glace-a-la-framboise.jpgSimple et rapide à préparer il clôture agréablement un repas.
Il se réalise sans sorbetière !

 

Pour 8 personnes :
  •   500 g de framboises
  •   500 g de crème fraîche liquide
  •   3 blancs d'oeufs
  •   200 g de sucre cristal
  •   4 feuilles de gélatine
  •   50 g d'alcool de framboises
Préparation : 30 mn
Cuisson : 5 mn
Repos : 180 mn


 
  • Préparation
  •  
 
  • 1     Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans un récipient d'eau froide.
    Laver les
    framboises, les mixer puis les passer dans une passoire fine afin d'enlever les pépins (on peut aussi choisir de les conserver).
 
  • 2     Cuire le sucre avec 80 gr d'eau à 121°C puis le verser doucement, sans cesser de battre, sur les blancs montés en neige et "serrés" avec une petite partie prélevée sur la quantité totale de sucre -
    Continuer de
    battre jusqu'à complet refroidissement. (meringue italienne)
 
  • 3     Foisonner (monter) la crème fraîche.
 
  • 4     Dans une casserole, mettre un peu de pulpe de framboise et ajouter la gélatine pressée - Chauffer légèrement sans bouillir pour fondre la gélatine - Retirer du feu dès que la gélatine s'est liquéfiée-
    Ajouter le reste de pulpe de
    framboises, verser l'alcool de framboises, puis les blancs montés (meringue italienne) et terminer par la chantilly ajoutée en 2 fois, délicatement pour ne pas trop faire retomber l'appareil.
 
  • 5     Beurrer légèrement un ramequin et coller à l'intérieur une bande de papier sulfurisé en le faisant dépasser de 3 à 4 cm (mieux, poser un cercle individuel aux dimensions du moule et le maintenir avec du film alimentaire - Remplir jusqu'en haut avec la mousse de framboises et lisser à la spatule - Mettre au congélateur au moins 3 heures.
 
  • 6     Au moment, sortir du congélateur, retirer le papier sulfurisé ou décercler au chalumeau -

    Décor au choix (ici chantilly et
    framboises nappées de gelée framboise).
Pour finir... On peut éventuellement mettre quelques framboises dans le fond des ramequins.

 

Voir les commentaires

GLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramel

Une délicieuse glace très onctueuse et veloutée "montée" en alternant la glace proprement dite et la sauce caramel.

GLACE CARAMEL

2 gousses de vanille

300 g de sucre (200 + 100 gr)

50 g de beurre 1/2 sel

500 g de lait entier (à défaut, utiliser du lait 1/2 écrémé)

45 g de lait en poudre (il réduit la teneur en eau de la glace)

50 g de sirop de glucose (il est destiné à améliorer la texture et le goût sucré)

200 g de crème fraîche liquide entière

8 jaunes d'œufs (160 g)

6 g de gélatine (3 feuilles de 2 g) - Elle stabilise la glace et "lie" l'eau ce qui évite les paillettes -

La gélatine est le plus ancien des stabilisateur. Bon marché, facile d’emploi, ses résultats comme stabilisant sont excellents - Ne pas utiliser d’agar-agar qui ne tient pas la congélation et ne servirait à rien -

SAUCE CARAMEL

200 g de sucre

50 g de sirop de glucose

250 g de crème entière liquide

150 g de beurre 1/2 sel

5 g de fleur de sel

MISE EN OEUVRE

Glace caramel

Dans une casserole, bouillir le lait avec les grains de vanille extraits de l'intérieur des gousses grattées et les gousses "épuisées" -

Retirer la casserole du feu et laisser infuser 30 minutes -

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans un grand récipient d'eau froide pendant au moins 10 minutes -

Pendant que le lait infuse, blanchir les jaunes avec 100 g de sucre "au ruban" et réserver -

Au bout de 30 minutes d'infusion, ajouter la crème fraîche, le lait en poudre, le sirop de glucose et le beurre 1/2 sel dans le lait et faire bouillir -

Enlever du feu au premier bouillon - Retirer les gousses de vanille et Réserver -

Dans une casserole à fond épais, fondre doucement jusqu’au caramel (sans eau) les 200 g de sucre -

Quand il commence à se liquéfier, le tourner doucement avec une cuillère en bois pour uniformiser la cuisson et la coloration jusqu'à ce qu'il atteigne une couleur caramel et qu’une petite fumée s’en dégage (on dit « cuire à la petite fumée) –

C’est le signe que le caramel est à bonne concentration et température –

[Si vous n’avez pas l’habitude de cuire du caramel à sec, procéder en 3 fois : 100 g de sucre jusqu’au caramel clair, puis ajout de 50 g de sucre supplémentaire avec cuisson jusqu’au caramel clair puis ajout des derniers 50 g avec cuisson jusqu’au caramel –

Procéder ensuite comme ci-dessus. Cette façon de faire présente moins de risques de cristallisation et de "sablage" du sucre –]

Quand le sucre est à bonne coloration, ajouter le mélange lait/crème/beurre chaud, en 3 fois (attention, aux risques d'éclaboussures) et bien mélanger -

Quand le mélange est homogène (30 secondes à 1 minute environ) ajouter les feuilles de gélatine essorées et pressées -

Mélanger à nouveau puis verser le mélange, en filet, sur les jaunes blanchis puis cuire l'ensemble à 85° comme pour une crème anglaise

Cette pasteurisation permet de purifier le mélange du point de vue microbiologique. Elle facilite la solubilisation des sucres (sucre et sirop de glucose), l’hydratation des composants en poudre (lait), la dispersion correcte des graisses (beurre, crème) contenues dans le mélange.

Refroidir rapidement (bassine d'eau avec blocs réfrigérés ou glaçons) puis entreposer au réfrigérateur 24 heures (couvert d'un film alimentaire "au contact" ) pour procéder à la maturation de l'ensemble (phase très importante de la mise en œuvre) -

La maturation complète l’hydratation des composants en poudre du mélange protéines (du lait, des sucres), développe les aromes et des saveurs, optimise l'action des stabilisants (gélatine), optimise la texture et accroit la capacité à absorber l'air au moment du foisonnement.

Sans maturation, la glace est dure - Plus le temps de repos sera long, plus la glace sera veloutée -

 

REALISER LA SAUCE CARAMEL

Bouillir la crème avec le beurre, le sirop de glucose, la vanille et le sel - Réserver au chaud

Cuire le sucre au caramel comme ci-dessus puis ajouter le mélange lait/crème bouillant -

Refroidir et réserver jusqu'au lendemain (frigo ou température ambiante) -

MONTAGE DE LA GLACE

Le lendemain, verser la préparation (elle a légèrement figé par l'ajout de gélatine) dans la sorbetière ou la turbine à glace, puis turbiner -

Le Malaxage permet au mélange de passer de l’état liquide à l’état solide par l’incorporation naturelle de l’air -

Dans un bac, (ou dans des moules individuels) alterner les couches de glace et de sauce caramel puis entreposer au congélateur jusqu'à consommation.

On peut aussi réaliser la glace et verser la sauce caramel par dessus au moment de la dégustation au lieu de l'alterner au montage, ou mouler la sauce, la congeler et l'incorporer en une sorte de "noyau" dans la glace coulée en moules individuels -

La glace se sort du congélateur environ 10 à 15 minutes avant d'être consommée

GLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramelGLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramelGLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramel
GLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramelGLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramel

VARIANTE

Quand on ne possède pas de sorbetière ou de turbine à glace, il est possible de fabriquer cette glace en la réalisant légèrement différemment (il s'agira alors d'une "mousse glacée" ).

Procéder de la même façon mais ne pas ajouter la crème fraîche dans le mélange lait/lait en poudre/glucose/beurre -

Après maturation du lait au frigo, fouetter la préparation pendant quelques minutes pour l'aérer puis l'incorporer à la crème fraîche montée, très froide, comme une chantilly -

Terminer le mélange comme indiqué ci-dessus en alternant couches de glace et sauce caramel Déguster dans les mêmes conditions -

 

NB : La gélatine est le plus ancien des stabilisateurs à glace. Bon marché, facile d’emploi, ses résultats comme stabilisant sont excellents -

Ne pas utiliser d’agar-agar qui ne tient pas la congélation et qui ne servirait à rien -

GLACE CARAMEL AU BEURRE SALE,  Sauce caramel

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog