750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #confiserie catégorie

LES PASTILLES DE MENTHE

Rapides et simples à réaliser !

Avec le même procédé, vous pourrez, aussi, fabriquer des pastilles aux fruits ou à d'autres parfums (framboise, citron, orange, mûres, café ...etc).

INGREDIENTS POUR 40 PIECES (fonction de leur taille et de leur grosseur)

250 g de sucre semoule

50 g de sirop de glucose

50 g d'eau

1 cuillère à café d'alcool de menthe (ou plus en fonction du goût de chacun)

Colorant alimentaire vert menthe (facultatif)

MISE EN OEUVRE

Dans une casserole à bec, mettre le sucre et l'eau et porter à ébullition -

A ébullition, ajouter le sirop de glucose et cuire le tout à 116/118 degrés -

Retirer la casserole du feu et laisser tiédir à 75 degrés puis, quand le sucre est à température, à l'aide du batteur, directement dans la casserole, fouetter vivement le sirop jusqu'à ce qu'il s'opacifie puis se transforme en pâte laissant apparaître franchement les marques du fouet -

Refondre et liquéfier le sucre en remettant la casserole sur le feu -

Aux premiers signes de la reprise de l'ébullition, retirer la casserole du feu, ajouter l'alcool (ou l'arome et le colorant choisis), bien remuer et verser sans attendre dans des moules souples.

A la place d'une casserole à bec, on peut utiliser un entonnoir automatique préalablement rempli d'eau bouillante pour le chauffer ou dresser des pastilles avec une cuillère-

Laisser cristalliser et durcir à température ambiante -

Se conservent plusieurs semaines --

LES PASTILLES DE MENTHE
LES PASTILLES DE MENTHE
LES PASTILLES DE MENTHE
LES PASTILLES DE MENTHE

Voir les commentaires

LES CHOCO KUSS

Les choco Kuss : littéralement "baisers au chocolat" (connus, en France, sous le nom traditionnel de "Têtes de Nègres" : .... cette appellation est aujourd'hui interdite !), sont des confiseries réalisées avec une guimauve légère posée sur une gaufrette et enrobée de chocolat.

Ils sont généralement parfumés à la vanille mais on peut aussi les réaliser à tout parfum au choix, notamment au café, à la fraise, à la framboise etc .... Je les ai enrobés de chocolat noir mais on peut aussi, en fonction des parfums, utiliser du chocolat au lait ou du blanc.

On peut les réaliser par trempage (comme je l'indique dans la recette), ou par remplissage de coques en chocolat (comme dans ma recette déposée pour les nounours guimauve) -

INGREDIENTS POUR 20 CHOCO KUSS (fonction de la taille des moules utilisés)

2 blancs d'œufs (60 g environ)

125 g + 30 g de sucre

50 g d'eau

1 cuillère à café d'arome vanille

4 feuilles de gélatine

Gaufrettes au choix en quantité suffisante (ici j'ai choisi des gaufrettes chocolat noisettes mais on peut assortir le parfum des gaufrettes à celui de la guimauve)

Huile neutre (pour chemisage des moules)

1 peu de jus de citron

Pour l'enrobage

300 g de chocolat de couverture environ (ou 250 g de chocolat à pâtisser et 50 g de beurre de cacao Mycryo pour le liquéfier sinon le chocolat sera trop épais)

MISE EN OEUVRE

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans un grand récipient d'eau froide pendant 10 minutes environ -

Huiler au pinceau des moules souples (j'ai utilisé l'intérieur de moules pour verres en glace vive, mais on peut aussi utiliser des moules à muffins, des moules à cannelés ...)

GUIMAUVE

Dans une casserole, mettre 125 g de sucre avec 50 g d'eau et 1 cuillère à café d'arome vanille et cuire à 121 degrés -

Simultanément, monter les blancs en neige avec un trait de jus de citron en ajoutant à mi-parcours 30 g de sucre pour les soutenir -

Quand le sucre est à température, lui ajouter la gélatine réhydratée et pressée, bien remuer et couler le sucre bouillant, en filet, sur les blancs en fouettant à pleine vitesse -

Battre jusqu'à refroidissement (25 degrés environ) -

Remplir, à l'aide d'une poche à douille ronde, des moules souples préalablement huilés, avec la meringue -

Bien lisser la meringue et entreposer au frigo pendant quelques heures pour que la meringue reprenne corps -

Au bout de quelques heures, procéder au démoulage des meringues et les laisser sécher à l'air libre (elles ne doivent plus coller) -

NB : Si au moment du démoulage les meringues adhèrent aux moules et se décollent mal, je vous conseille de les entreposer au congélateur pour les durcir, le démoulage en sera grandement facilité -

Découper des disques de gaufrettes à l'aide d'un emporte-pièce, aux dimensions intérieures des moules, puis poser et coller les meringues sur les gaufrettes avec un peu de chocolat fondu -

Dans un saladier, fondre le chocolat au bain-marie (50 degrés), retirer le saladier du bain-marie et tremper le saladier dans un bain d'eau froide en remuant constamment le chocolat pour le faire redescendre à 27 degrés -

Remettre le saladier sur le bain-marie chaud et remonter le chocolat à 32 degrés -

Tremper entièrement les meringues dans le chocolat et les enrober - Retirer l'excédent et mettre les meringues à égoutter et cristalliser sur une grille -

Les cas échéant, on peut aussi, plus simplement, verser le chocolat à l'aide d'une louche sur les meringues, les laisser égoutter puis les laisser cristalliser -

LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS
LES CHOCO KUSS

Voir les commentaires

Confiture de crème à la vanilleElle se foisonne comme une chantilly.
Une merveille sur des crêpes




 

 

Pour 6 personnes :
  • 1 l de crème fraîche liquide
  • 1,5 cuillère à soupe de vanille liquide
  • 150 g de sucre cristal
  • 50 g de beurre doux
  • 50 g de beurre 1/2 sel
Préparation : 5 mn
Cuisson : 55 mn

 

 

  • Préparation

  •  
 
  • 1     Dans une casserole de 2 l à fond épais, mettre tous les ingrédients, porter à ébullition et laisser réduire doucement pendant 55 minutes à 1 heure environ en remuant régulièrement (réduction de moitié en gros).
 
  • 2     Mettre en pots et conserver au réfrigérateur. La crème froide peut être foisonnée pour une utilisation immédiate, comme une chantilly plus dense.
Pour finir... Idéale pour fourrer les crêpes, ou dans le café au petit déjeuner.
 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Très simple à réaliser, cette nougatine possède l'avantage de peu remouiller par rapport à des recettes au sucre ou au sucre glace.

nougatine-copie-1.jpg


300 g d'amandes hachées ou effilées

  •   300 g de sirop de glucose (chez les fournisseurs de produits pour pâtisserie)
  •   500 g de fondant blanc (chez les fournisseurs de produits pour pâtisserie)
  •   50 g de beurre
  •   glace royale pour le décor

    nougatine-confiseur.jpg
  • Préparation
  •  
Nougatine confiseur
  • 1     Dans une casserole mettre le fondant et le sirop de glucose et cuire au caramel brun (pas trop clair car les amandes et le beurre vont l'éclaircir) - Ce caramel se fait tout seul il n'est pas nécessaire de le remuer.
Nougatine confiseur
  • 2     Quand la couleur est atteinte, verser en 1 fois les amandes et le beurre dans le caramel - Bien remuer pour mélanger le tout intimement (avec une cuillère en bois) - Remettre sur le feu 1 minute environ pour réchauffer l'appareil et le détacher facilement du fond - Le couler sur le plan de travail - (attention aux éclaboussures éventuelles, le sucre est à 170°C).
 
  • 3     Atttendre 2 minutes environ et étendre la nougatine au rouleau à pâtisserie (huilé légèrement) à une épaisseur d'environ 5 mm - Détailler à chaud à la forme voulue (couteau, couteau à pain, ciseaux - Tous les ustensiles et le plan de travail doivent être légèrement huilés avant de travailler la nougatine).
 
  • 4     Si nécessaire, la mouler dans des bols, des assiettes, des petites soucoupes, des tasses, légèrement huilés, etc... Attendre le complet refroidissement avant de démouler pour ne pas risquer de déformer les sujets - Pour couper en disques, je vous conseille d'utiliser un cercle à entremet.
 
  • 5     La masse maléable se garde au chaud (et peut se réchauffer le cas échéant pour être assouplie) dans le four thermostat 4 porte ouverte en surveillant de temps en temps que la masse ne brunisse pas - Pour coller les pièces entre elles, utiliser un caramel fait dans les mêmes proportions de glucose et de fondant, mais en quantités moindres ex : 100 gr de fondant, 60 gr de glucose).
 
  • 6     Décor au choix en glace royale (mélanger 1/2 blanc d'oeuf avec environ 150 gr de sucre glace suqu'à obtention d'une pâte souple blanc mat)- On peut coller divers sujets, dragées etc..., mais attention aux brûlures.
Pour finir... Il existe de nombreuses recettes de nougatine - Celle-ci est la plus facile à réaliser et présente l'avantage de peu "remouiller".

Voir les commentaires

LES CALISSONS DE PROVENCE


Ces confiseries typiques de la Provence font partie des 13 desserts de Noël,. Elles sont simples à réaliser - 

La seule difficulté réelle réside dans leur découpe en ovale pointu, particulièrement délicate à réussir sans extracteur professionnel.

A défaut, on peut les présenter en losanges, en carrés ou en rectangles, formes plus simples à couper en cuisine ménagère. Dans ce cas, le mieux est d'utiliser un cutter dont on humidifie la lame.



INGREDIENTS

  350 g d'amandes en poudre

  •   250 g de sucre glace
  •   2 à 3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
  •   500 g de melon confit
  •   50 g d' orange confite
  •   1/2 blanc d'oeuf
  •   150 g de sucre glace
  •   feuilles de pain azyme (ou de riz)


  • MISE EN OEUVRE
Calissons de Provence

Dans une casserole, mettre les amandes en poudre, le sucre glace et l'eau de fleur d'oranger et cuire à feu doux environ 10 minutes jusqu'à l'obtention d'une pâte qui ne colle plus aux doigts. 
Dans le mixer, mettre cette "pâte d'amande" coupée en morceaux, le melon confit coupé en morceaux, les oranges confites coupées en morceaux. Mixer rapidement à pleine vitesse jusqu'à l'obtention d'un appareil homogène, fin, relativement ferme.
Cet appareil peut être réalisé au pilon

 

Poser les feuilles de pain azyme sur le plan de travail.
Poser dessus un cadre de 30 x 30 x 1 cm (cadre à pâtes de fruits par exemple). Couler l'
appareil dans ce cadre et laisser reposer et croûter pendant au moins 48 heures car l'appareil  colle. On peut le lisser à la spatule légèrement humide pour l'égaliser si nécessaire.

Calissons de Provence

Battre ensemble le 1/2 blanc d'oeuf avec le sucre glace jusqu'à l'obtention d'un appareil homogène (cette glace royale doit être assez souple, presque liquide). Verser cet appareil sur la pâte à calisson et l'étendre uniformément à la spatule (à ce stade, la glace est "autolissante" .
Laisser se raffermir la glace royale pendant 1 heure encore (elle ne doit surtout pas croûter mais seulement se raffermir légèrement sinon elle cassera au détaillage) puis détailler les calissons à l'emporte pièce (ici emporte pièce de 4 cm de long dont j'ai humidifié la lame à l'eau chaude).

 

Il est, en effet, nécessaire d'humidifier régulièrement l'emporte-pièce car l'appareil colle.
 

Bien appuyer sur l'emporte-pièce pour découper le pain azyme (le mieux est d'utiliser une planche à découper pour appuyer sans se faire mal aux doigts) -

Extraire délicatement les calissons par pression (attention, ce n'est pas facile sans extracteur) -
A défaut d'emporte-pièce, je vous conseille de détailler ces confiseries au cutter mouillé (à l'eau chaude, c'est plus facile pour couper le pain azyme).

Calissons de Provence

Ranger les calissons au fur et à mesure de leur réalisation sur la plaque du four et les enfourner environ 3 minutes thermostat 130°C pour faire durcir la glace royale (elle ne doit pas blondir). Laisser refroidir et stocker à l'abri de la chaleur et de l'humidité.

 

 

 

 

 

 

LES CALISSONS DE PROVENCE

Voir les commentaires

fondue-de-caramel-au-beurre-sale

 Très simple à réaliser elle trône tous les matins à la table de petits déjeuner en accompagnement de la brioche - elle peut être utilisée pour fourrer les truffes, accompagner une tarte aux pommes, une glace à la vanille, réaliser une fondue de caramel ...

 

 INGREDIENTS

 

             200 g de sucre semoule

             150 g de beurre 1/2 sel à la fleur de sel

             200 g de crème fraîche liquide entière

             50 gr de sirop de glucose (1 cuillère à soupe environ)

             1 cuillère à soupe de vanille liquide

 

 

MISE EN OEUVRE

Dans une casserole, porter à ébullition, ensemble, le sirop de glucose, la crème fraîche, la vanille liquide, le beurre coupé en morceaux  – Arrêter la cuisson dès la première ébullition -

Réserver au chaud -

Dans une seconde casserole, mettre une partie du sucre et le fondre doucement, à sec (sans ajout d’eau de dilution) en  le remuant  avec une cuillère en bois dès qu’il commence à se liquéfier  afin qu’il ne brunisse pas trop rapidement  par endroits –

 

Obtenir une jolie couleur blonde, ajouter la moitié du sucre restant et renouveler l'opération puis terminer avec le restant du sucre -

Quand le caramel est complètement liquide et qu’il commence à fumer (signe que le caramel est à la bonne température), retirer la casserole du feu, ajouter le premier appareil chaud en plusieurs fois en faisant attention aux éclaboussures et projections bouillantes –

Remettre sur le feu et remuer quelques instants avec une cuillère en bois -

Chinoiser (pour éviter les éventuels cristaux de sucre non fondus) et transvaser le caramel dans un saladier puis  laisser refroidir.

Déguster froid ou réchauffé légèrement avec des fruits, de la brioche, sur des crêpes etc ...

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog