750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #patisserie catégorie

 

INGREDIENTS POUR  8 Personnes

 

Pour le biscuit amandes :

 

125 gr de poudre d'amandes

125 gr de sucre glace

40 gr de farine

4 oeufs entiers

2 blancs

25 g de sucre semoule

 

Pour le sirop d'imbibage :

50 gr d'eau

75 gr de sucre

2 cuillères à soupe de kirsch (ou de vanille liquide, ou autre parfum au choix)

 

Pour la mousse aux fraises

40 gr de lait

20 gr de sucre poudre

4 feuilles de gélatine

250 gr de crème entière liquide

30 gr de sucre glace

250 gr de fraises mixées

 

GLACAGE FRAISES

100 gr de pulpe de fraises mixées et chinoisées

1 sachet de Vitpris ou 2 feuilles de gélatine ou 2 gr d'agar-agar

30 gr de sucre poudre

 

500 gr de fraises pour le décor périphérique et le remplissage de l'entremet

 

 

 

 

 

BISCUIT

Séparer les blancs des jaunes -

Battre les blancs très fermes avec une pincée de sel et un peu de jus de citron en ajoutant à mi-parcours, le sucre en poudre pour les soutenir et les serrer - Réserver -

Dans la cuve du batteur, mettre la poudre d'amandes (vous pouvez la torréfier quelques mionutes au four à 180 degrés), le sucre glace, la farine et les oeufs entiers - Faire touner à grande vitesse environ 5 minutes -

Ajouter délicatement les blancs montés et coucher ce biscuit sur une plaque de cuisson chemisée de papier sulfurisé -

Cuire 6 à 7 minutes à 230 degrés (cuisson rapide)

Réserver à la sortie du four - Pour décoller plus facilement le papier cuisson, l'humidifier généreusement et attendre quelques instants - la feuille se décollera très facilelent sans acrocher -

 

SIROP DE PUNCHAGE (imbibage)

Bouillir l'eau avec le sucre -

A froid ajouter le parfum - conserver à température ambiante -

 

MOUSSE AUX FRAISES

 

Dans un récipient rempli d'eau froide, mettre les feuilles de gélatine à ramollir pendant 10 minutes.

 

Ajouter le sucre glace dans la crème fraîche, bien mélanger et placer le récipient au congélateur pendant 15 minutes environ -

Fouetter la crème bien froide pour la monter en "chantilly" - Obtenir une masse très ferme - Réserver au réfrigérateur jusqu'à utilisation -

Bouillir le lait avec le sucre en poudre - Hors du feu ajouter les feuilles de gélatine pressées -

Bien mélanger - Ajouter la pulpe de fraises mixée puis la chantilly -

Mélanger délicatement en soulevant l'appareil afin de ne pas faire retomber la crème -

Dresser aussitôt --

 

DRESSAGE

 

Chemiser un cercle à entremet de film alimentaire -

Dans le fond du cercle, poser un disque de biscuit amandes (coupé en utilisant le cercle comme emporte-pièce)

Imbiber généreusement le biscuit avec le sirop de punchage (imbibage) - le surplus de biscuit peut être congelé -

Couper des fraises en tranches épaisses et les disposer sur la périphérie du cercle en les serrant les unes contre les autres -

Déposer une petite couche de mousse fraises sur le biscuit, dresser une couche de fraises coupées sur la mousse fraises, remettre une seconde couche de mousse et alterner pour remplir le cercle en terminant par une couche de mousse - 

Bien lisser et entreposer au réfrigérateur -

 

GLACAGE FRAISES -

Mélanger le Vitpris avec le sucre -

Ajouter la pulpe de fraises mixée et chinoiser, bouillir et laisser tiédir -

 

Lorsque l'entremet est bien froid, répartir le glaçage encore liquide (au besoin le réchauffer légèrement) sur la mousse (peut se faire au pinceau) -

Le glaçage ne doit pas être trop chaud afin de ne pas faire fondre la mousse -

 

Lorsque le glaçage est pris, disposer des fraises tranchées sur le gâteau, décercler et entreposer au réfrigérateur jusqu'à dégustation -

 

 

Voir les commentaires

 

La recette fonctionne pour une tarte chaude, ou froide. 

INGREDIENTS POUR  10 TARTELETTES DE 10 cm 

PATE SUCREE :

175 g de beurre doux

115 g de sucre glace

300 g de farine (T45 ou 55)

35 g de poudre d'amandes (torréfiée 10 mn dans un four à 180°)

2 g de fleur de sel

75 g d'œuf (1 gros ou 1.5 œuf moyen)

CREME A SOUFFLER

Crème pâtissière (300 g environ) :

200 g de lait

2 jaunes d'œufs moyens

25 g de sucre

1 sachet de sucre vanillé vanille naturelle

20 g de farine

50 g de liqueur ou d'alcool de framboise

6 feuilles de gélatine 

Meringue italienne :

300 g de blancs d'œufs

450 g de sucre 

175 g d'eau

1/2 jus de citron

300 g de framboises fraîches ou surgelées (ou autres fruits)

Décor :

Sucre pour caramélisation et nappage neutre (pour tartes) en quantités suffisantes.

 

PATE SUCREE

MISE EN OEUVRE

Crémer le beurre avec le sucre puis ajouter la farine, les amandes, le sel et les oeufs

Bouler la pâte et la laisser reposer 2 heures au frigo -

Etendre la pâte sur 2 ou 3 mm d'épaisseur, foncer des cercles à tartelettes (beurrés) de 10 cm de diamètre, chiqueter et piquer la pâte -

Cuire 12 mn à 160° -

 

 

 

 

Laisser refroidir puis disposer des framboises (fraîches ou congelées) sur le fond de tarte - Réserver -

 

 

 

 

 

 

 

Pendant que les fonds de tarte cuisent, préparer la crème pâtissière.

Mettre la gélatine à hydrater dans une grande quantité d'eau froide -

Bouillir le lait -

Blanchir les jaunes avec le sucre et le sucre vanillé - Ajouter la farine - Mélanger sans battre -

Ajouter le lait bouillant, bien mélanger puis remettre sur le feu - Bouillir environ 1 minute sans cesser de racler le fond (fouet) pour homogénéiser la crème et l'empêcher d'attacher -

Hors du feu, ajouter la gélatine pressée puis l'alcool de framboise -

Réserver -

Réaliser la meringue italienne : Bouillir l'eau avec le sucre et cuire à 122° -

Simultanément, foisonner les blancs avec le jus de citron puis ajouter le sucre bouillant, en filet, sans cesser de fouetter -

Continuer de fouetter pour tiédir et serrer la meringue puis incorporer la crème pâtissière chaude -

Dresser la crème à soufflé sur les framboises, dans les fonds de tarte à l'aide d'une poche à douille (douille ronde large) -

Congeler 2 heures minimum -

Réaliser le nappage selon indications du fabriquant -

PRESENTATION CHAUDE :

Préchauffer le four à 160° puis cuire les soufflés (encore congelés) pendant 20 minutes environ -

Au sortir du four, saupoudrer de sucre poudre et caraméliser au chalumeau puis napper au nappage -

Déguster chaud -

 

 

 

 

 

 

PRESENTATION FROIDE

Au sortir du congélateur, saupoudrer de sucre glace et glacer au chalumeau puis napper au nappage

Laisser décongeler puis déguster froid -

 

Voir les commentaires

 

Crème d'amandes, framboises fraîches et mousse au citron vert composent cette pâtisserie.

INGREDIENTS POUR 10 TARTELETTES

Pâte sucrée :

175 g de beurre doux

115 g de sucre glace

300 g de farine (T45 ou 55)

35 g de poudre d'amandes (torréfiée 10 mn dans un four à 180°)

2 g de fleur de sel

75 g d'œuf (1 gros ou 1.5 œuf moyen)

Crème d'amande ;

75 g de beurre doux pommade

75 g de sucre glace

1 œuf moyen

75 g de poudre d'amandes (torréfiée 10 mn dans un four à 180°)

8 g de fécule de maïs

115 g de crème entière liquide

Mousse au citron vert :

3 feuilles de gélatine

110 g de jus de citrons verts

180 g de crème liquide entière

Zestes des citrons verts râpés

Meringue italienne : 60 g de blancs d'œufs (2), 130 g de sucre, 40 g d'eau

 

MISE EN OEUVRE

Pâte sucrée :

Au batteur, crémer le beurre avec le sucre glace -

Ajouter la farine et la poudre d'amande puis la fleur de sel - Ajouter l'œuf en 2 ou 3 fois -

Quand la pâte est homogène, la bouler et la laisser reposer au frigo pendant 2 heures environ.

L'étaler sur une épaisseur de 2.5 mm environ et foncer des cercles à tartelette de 10 cm de diamètre. Piquer les fonds et cuire les tartelettes, à blanc, pendant 12 mn environ dans un four à 160° -

Crème d'amandes :

Mélanger le beurre pommade avec le sucre glace, ajouter l'œuf puis la poudre d'amandes et la fécule - Incorporer la crème tiédie (37°) puis dresser aussitôt dans les fonds de tarte.

Cuire les tartelettes pendant 15 minutes environ, dans un four à 180° - Surveiller la couleur -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mousse au citron vert :

Hydrater la gélatine dans un récipient d'eau froide puis la fondre dans une partie du jus de citron vert tiédie.

Monter la crème fraîche - Incorporer le jus de citron dans une partie de la crème puis ajouter le reste de crème puis la meringue italienne froide - Dresser aussitôt dans des moules 1/2 sphères de 5 cm de diamètre et bloquer au grand froid -

Meringue italienne : Cuire à 121° l'eau et le sucre, incorporer en filets dans les blancs montés -

Continuer à fouetter jusqu'à refroidissement -

Montage : Démouler les mousses et les glacer avec un glaçage neutre (coloré ou non) -

 

 

 

 

 

 

 

 

Déposer une mousse au centre de la tarte puis disposer des framboises autour de la mousse. Décor : zestes de citron vert et feuilles d'or alimentaire, sucre glace.

 

 

 

 

Voir les commentaires

LE GÂTEAU NANTAIS

 

Au début du siècle, ce gâteau se réalisait avec du kirsch - Certains boulangers y mettent du rhum blanc -

INGREDIENTS POUR 1 MOULE DE 18 CM de Diamètre

100 g de beurre demi-sel (mou) + 20 g de beurre pour le moule

100 g de sucre poudre

100 g d'amandes en poudre (blanche)

100 g d'œufs (2 œufs moyens)

100 g de sucre glace

30 g de farine (T45 ou T55)

1 cuillère à café de vanille liquide naturelle

60 g de rhum brun (15 + 25 + 20)

MISE EN OEUVRE

Beurrer grassement un moule de 18 cm de diamètre sur 6 de haut et l'entreposer au réfrigérateur environ 30 minutes -

Préchauffer le four à 175 degrés -

1 : Crémer le beurre avec le sucre - Dans un saladier, mettre le beurre mou et le sucre et fouetter vivement jusqu'à l'obtention d'une crème homogène -

Pour plus de facilité, cette opération peut être faite à l'aide d'un batteur (fouet) -

2 : Ajouter les amandes en poudre et mélanger doucement à la Maryse -

3 : Battre les œufs en omelette et les ajouter en 3 fois au mélange précédent en incorporant lentement les œufs, à la maryse -

4 : Ajouter ensuite la farine en soulevant l'appareil doucement puis ajouter les parfums : la vanille et 15 g de rhum (pris sur le total) - Mélanger délicatement -

Verser l'appareil dans le moule beurré et cuire 45 minutes dans un four à 175 degrés - Le gâteau doit être parfaitement doré -

NB : Comme pour la plupart des gâteaux de ce type, il est très important que les différents opérations soient conduites lentement pour obtenir un résultat léger et aérien. Réalisé au batteur, le gâteau monterait mal en restant relativement compact -

5 : A la sortie du four, imbiber immédiatement le gâteau, au pinceau, avec 25 g de rhum brun -

Personnellement j'imbibe le dessus mais une autre école propose de retourner le gâteau (en mettant la partie supérieure dessous) et d'imbiber le fond, ce qui donne un résultat plus plat et moins bombé -

Filmer le gâteau et l'entreposer au frigo pour 24 heures -

Le lendemain, fouetter le sucre glace avec le reste de rhum (20 g) et napper le gâteau -

Laisser reposer à température ambiante -

Ce gâteau se conserve très bien et peut se déguster nature, avec une crème anglaise, voire un thé ou un café -

LE GÂTEAU NANTAISLE GÂTEAU NANTAIS
LE GÂTEAU NANTAISLE GÂTEAU NANTAIS
LE GÂTEAU NANTAISLE GÂTEAU NANTAIS
LE GÂTEAU NANTAIS

Voir les commentaires

 

 

Quelques macarons originaux et insolites, tant par leur parfum (champignons, fleurs ou légumes), que leur présentation puisque je les ai candis (innovation "maison") et/ou décorés.

 

INGREDIENTS

Pour la pâte à macaron (40 macarons environ) soit 80 1/2 coques (fonction de leur taille) :

300 gr de tant pour tant blanc (150 g sucre glace + 150 g poudre d'amande blanche)

4 blancs d'oeufs moyens

150 gr de sucre

40 gr d'eau

Colorants alimentaires (rose, rouge, violet, jaune, orange, chocolat, vert, marron) et aromes (vanille, rose, violette, réglisse, coquelicot, ...)

Pour les intérieurs (ils peuvent tous être congelés) :

 

Pour les macarons au praliné de cèpes :

150 g de cèpes secs

125 g de beure doux

90 g de sucre cristal

100 g de praliné amandes/noisettes

25 g de poudre d'amandes (torréfiée)

50 g de biscuits spéculos

 

Pour les macarons au confit de Poivron au romarin

200 g de sucre

100 g d'eau

1 branche de romarin

2 poivrons rouges épluchés et épépinés coupés en dés

 

Pour les macarons Tomate à la Rose

200 g de chair de tomates bien mûres (éventuellement en conserve)

50 g de sucre semoule

30 g de sirop de glucose

Arome de rose en quantité suffisante

 

Pour les macarons au Confit d'huile d'olive

100 g de miel d'acacia

3 jaunes d'oeufs

1 pincée de fleur de sel

180 g d'huile d'olive bio

 

Pour les macarons Ganache chocolat/Cigare

1/2 cigare moyen

150 g de crème liquide

100 g de chocolat noir

 

 

Pour les macarons Citron jaune/Basilic

 

150 g de jus de citron jaune

Le zeste de 1/2 citron

1 œuf entier

75 g de sucre en poudre

1 cuillère à soupe de Maïzéna

50 g de beurre doux

10 feuilles de basilic hachées

 

 

Pour les macarons à la ganache aux spéculos

 

250 g de crème fraîche

20 g de sirop de glucose

300 g de chocolat blanc

20 g de beurre de cacao Mycryo

75 g de biscuits spéculos écrasés en poudre fine

 

 

 

Pour les macarons au confit de lentilles :

125 gr de lentilles du Puy

10 gr de vanille liquide

1/2 cuillère à café de gingembre moulu

15 gr d’orange confite

250+ 20 gr de sucre

 

Pour les macarons à la Crème de Violette

250 g de crème entière liquide

125 g de miel d'acacia

50 g de sucre en poudre

100 g de beurre doux pommade

5 gouttes d'essence de violette

20 g de violettes cristallisées hachées

 

 

Pour les macarons à la Ganache Coquelicot/Réglisse

100 g de crème fraîche entière

20 g de miel acacia

4 g extrait de coquelicot

6 g d'arome réglisse

200 g de chocolat blanc

75 g de beurre doux

 

 

Pour le décor :

Candissage : Sucre cristal en quantité suffisante

Glace royage colorée selon le choix de chacun (blanc d'œuf, sucre glace, jus de citron + colorants au choix)

Mise en Œuvre :

RAPPEL : FABRICATION DES MACARONS

Les recettes de macarons : On trouve 2 types de recettes : au blanc cru foisonné, ou à la meringue italienne. Les deux types de recettes donnent des résultats similaires mais, si l’on n’est pas sûr de la fraîcheur des œufs, mieux vaut, sans hésiter, utiliser la recette à la meringue italienne car les blancs seront stérilisés par la chaleur du sirop.

La croûte de la coque ne peut être obtenue que si l’environnement dans lequel sont placés les gâteaux est sufisamment sec pour les faire croûter. Sinon, il faut considérablement augmenter le temps à l’exposition de l’air.

La meilleure solution, dans tous les cas, pour obtenir raidement une jolie croûte, est de placer pendant 10 à 12 minutes, les macarons dans un four tiède, à 45 degrés, avant de ressortir la plaque et d’augmenter la chaleur du four –

On utilise 2 plaques de cuisson (ou une feuille de silicone alimentaire) afin que la chaleur inférieure ne soit pas trop chaude pour cuire l’appareil trop vite ce qui l’empêcherait de monter.

A la cuisson, la pâte va monter mais, gênée par la coque dure créée par le croûtage, va se répandre, en retombant, vers l’extérieur, et former la collerette.

Peu cuit, le macaron colle à la feuille de cuisson, c’est la raison pour laquelle on fait couler un peu d’eau sous la feuille pour faciliter son retrait oubien on place la feuille de cuisson au conglateur pendant quelques minutes pour faciliter le décollement. Ce principe de « mouillage » est aussi utilisé pour décoller certains biscuits -

                                 

RECETTE A LA MERINGUE ITALIENNE

 

Préchauffer le four à 45 degrés.

Peser précisément les ingrédients.

Mixer finement pendant environ 1 minute, le tant pour tant (50% amandes + 50% sucre glace)

Le passer dans une passoire fine

Ajouter 2 blancs d'oeufs crus et mélanger intimement -

Réserver -

 

Dans une casserole, cuire à 120 degrés le sucre avec l'eau - Chauffer doucement puis cuire rapidement -

Pendant que le sucre cuit, monter les blancs en neige -

Ajouter le sucre en filet dans les blancs et continuer de fouetter jusqu'à complet refroidissement.

 

Mélanger la meringue italienne à l'appareil précédent - Mélanger doucement jusqu'à ce que l'appareil s'assouplisse, et soit presque coulant (macaronnage).

Coucher les macarons sur la plaque du four recouverte d'une feuille de papier sulfurisé posée sur une feuille de plastique alimentaire à l'aide d'une poche munie d'une douille d'environ 10 mm et enfourner pour 15 minutes -

(l'astuce de la feuille plastique alimentaire évite d'avoir à utiliser 2 plaques à pâtisserie lors de la cuisson des macarons).

 

Au bout d'un quart d'heure, retirer du four - Monter le four à 160/165 degrés et cuire 10 minutes environ (fonction de la taille des macarons).

Laisser refroidir les macarons et ne les décoller qu'apèrs environ 30 minutes. Le cas échéant, faire couler un peu d'eau sous le papier cuisson pour faciliter le décollement ou, retourner le papier cuisson et le mouiller légèrement. Les macarons se détacheront tout seuls.

 

RECETTE AUX BLANCS FOISONNES

Dans un robot cutter, mixer finement le sucre glace avec la poudre d'amandes

Monter les blancs en neige ferme en incorporant, à mi-parcours, un peu de sucre poudre pour les soutenir -

Ajouter le sucre glace/amandes tamisés ensemble dans les blancs montés -

Mélanger sans battre afin d'obtenir un appareil homogène assez souple mais non coulant car la masse sera à nouveau mélangée avec le colorant.-

Répartir la masse dans autant de saladier que nécessaire, et ajouter les colorants alimentaires -

Mélanger intimement sans battre -

Dresser les macarons sur plaque.

Laisser reposer environ 30 à 45 minutes pour faire croûter l'appareil (le temps de croûtage dépend du taux d'humidité ambiant) 

Cuire à 160/165 degrés pendant 12 à 15 minutes environ en fonction de la grosseur des macarons -

A la sortie du four, ajouter un peu d'eau entre la feuille de cuisson et la plaque afin de pouvoir détacher les macarons facilement -

Réserver -

 

ASTUCES DE FABRICATION (3 astuces que j'ai inventées il y a déja quelques années)

Macarons à collerette de couleur différente :

Une première boule d’appareil est couchée sur la feuille de cuisson, puis recouverte par une boule d’une autre couleur.

A la cuisson, la couche supérieure monte mais c’est la couche colorée qui coule et se répand, formant ainsi une collerette d’une couleur différente.

 

 

 

 

 

Macaron à motif imprimé (tous les motifs peuvent être utilisés) :

La feuille de transfert (j’utilise surtout des feuilles de la marque Srapcooking) est positionnée à froid, sur le macaron, avant cuisson et croûtage.

Elle n’est ôtée qu’après passage au congélateur, quand le gâteau aura durci,  afin de ne pas risquer d’endommager le dessin en arrachant la croûte se situant sur le dessus du gâteau.

 

Macaron de formes diverses (exemple : violette)

Le motif est dessiné à la glace royale puis les formes sont remplies avec un appareil macaron coloré.

 

Macarons "Arlequin", macarons "fleurs" et macarons marbrés :

Les différentes couleurs des macarons sont dressées en même temps avec une poche dans laquelle seront insérés des "boudins" de pâtes colorées insérées dans du film alimentaire (voir recettes).

 

LES INTERIEURS :

 

PRALINE AUX CEPES   (Possibilité d'ajouter 30 g de cèpes secs en poudre dans la pâte à macaron avant dressage et cuisson)

Caraméliser doucement les cèpes secs avec le beurre -

Bien égoutter les cèpes -

Dans un bol mixer, mettre les cèpes caramélisés et les autres ingrédients - Mixer jusqu'à l'obtention d'une masse homogène -

Conserver au frais jusqu'à utilisation -

 

CONFIT DE POIVRONS AU ROMARIN

Mettre tous les ingrédients dans une casserole et cuire doucement jusqu'à l'obtention d'une confiture

Retirer la branche de romarin -

Réserver au frais -

 

 

CONFIT DE LENTILLES

 

Laver puis cuire, à petit bouillon,  les lentilles avec 20 gr de vanille liquide et 80 gr de sucre pendant 30 minutes.

Il vaut mieux qu'il reste un peu de sirop de cuisson pour faciliter la suite des opérations.

Quand les lentilles sont cuites, ajouter 50 gr de lamelles d’orange confite hachées et 1 cuillère à café de gingembre moulu.

Mixer les lentilles avec un mixer/plongeur avec un peu du sirop de cuisson et les tamiser le plus finement possible.Peser le résultat obtenu. Mettre les lentilles dans une casserole avec leur poids en sucre et la vanille liquide, et cuire comme une confiture (65 degrés brix au réfractomètre)

Conserver au frais -

 

GANACHE AUX SPECULOS

Bouillir la crème avec le sirop de glucose -

Verser sur le chocolat haché et le beurre de cacao -

Mixer et conserver au frais -

 

GANACHE AU CIGARE DE LA HAVANE

Bouillir la crème et y mettre à infuser le cigare haché pendant 10 minutes

Chinoiser

Re-tiédir la crème  et verser sur la couverture hachée -

Lisser au fouet et réserver au frais -

 

CREME CITRON BASILIC

Bouillir le jus de citron et le zeste râpé

Fouetter ensemble l'œuf, le sucre et la fécule

Ajouter le jus de citron et bouillir comme une crème pâtissière

Hors du feu, ajouter le beurre et le basilic haché

Laisser refroidir et conserver au frais.

 

CONFIT DE TOMATE A LA ROSE

Cuire la pulpe de tomate avec le sucre et le sirop de glucose comme une confiture -

Ajouter l'arome de rose

Réserver au frais -

 

GANACHE COQUELICOT/REGLISSE

Bouillir ensemble la crème fraîche, le miel, les aromes. Mélanger au chocolat fondu.

Laisser tiédir - A 35°, incorporer le beurre pommade -

Réserver au frais -

 

CREME DE VIOLETTE

Bouillir la crème, le sucre, le miel. Réduire légèrement à feu doux pendant 8 à 10 minutes -

Laisser tiédir -

A 35°, ajouter le beurre mou au fouet puis l'essence et les brisures de violettes.

Conserver au frais

 

CONFITURE D'HUILE D'OLIVE

Bouillir le miel -

Blanchir les jaunes, puis ajouter le miel en filet avec le sel puis l'huile d'olive -

Monter comme une mayonnaise -

Réserver au frais -

FINITION

Mes macarons sont "finis" d'une façon différente de la présentation traditionnelle.

a) Décor glace royale : Au batteur, mélanger 1 blanc d'œuf avec environ 200 g de sucre glace,un peu de jus de citron jusqu'à l'obtention d'un appareil relativement souple -

Séparer en d'autant de couleurs que désiré -

Teinter chaque masse avec les colorants choisis (colorant poudre = couleur soutenue, colorant liquide = couleur pastel)-

Conserver au frais en recouvrant d'un film alimentaire au contact, jusqu'à utilisation.

Décor au choix à l'aide d'un cornet ou d'une petite poche (ici fleur et colombes en pâte à fleur (voir ma recette) -

b) CANDISSAGE  

 

 

Le candissage consiste à enrober les produits à candir d'une protection formée par des cristaux de sucre liés les uns aux autres afin de leur assurer une meilleure conservation tout en développant leur appétence.

C'est certainement la façon la plus généralement utilisée par les confiseurs pour l'enrobage de leurs productions, notamment les fruits déguisés, auxquels elle apporte une légère croûte cassante, très agréable à la dégustation.

Le candissage des macarons est inédit et ne semble pas encore exister (d'après mes recherches sur le net) -

Mise en œuvre :

Disposer les macarons (sans qu'ils se touchent) sur une grille, elle-même posée dans un récipient adapté à la quantité à candir, donc suffisamment grand pour les recevoir tous (exemple : plaque de four creuse, plat à gratin, boite alimentaire en polystyrène etc...).

Préparer un sirop de sucre en quantité suffisante pour couvrir les macarons placés dans cette "candissoire" (je vous conseille vivement de calculer le volume de sirop nécessaire avant de le réaliser) en portant à ébullition pendant une minute (température 105° soit 72% à 75% de MS au réfractomètre) 400 g d'eau pour 1000 g de sucre (pour des quantités plus faibles ou plus importantes, faire une règle de 3) -

Quant le sirop est prêt, le laisser refroidir jusqu'à 25 degrés C environ (on peut utiliser ce sirop entre 20 et 30 degrés) en couvrant la casserole afin que le sucre ne soit pas au contact de l'air, qui le fait croûter.

Le temps de refroidissement peut demander plusieurs heures en fonction de la quantité de sirop réalisée - Ne pas toucher au sucre pendant son refroidissement -

Quand le sirop est à 20/22 degrés C, le couler délicatement sur les macarons puis poser un papier cuisson, aux dimensions du moule, au contact - On peut couler le sirop entre 20 et 30 degrés - La température d'utilisation conditionnera la grosseur des cristaux de sucre : plus la température sera élevée, plus les cristaux seront fins (si le produit à enrober supporte cette température).

Laisser reposer, avec le papier, environ 15 à 20 heures dans un endroit frais, et à l'abri des vibrations qui risqueraient de faire masser le sucre -

Retirer les macarons et laisser égoutter sur grille à l'air libre environ 2 heures  - La cristallisation débute dès la mise en égouttage -

 

 

 

MACARONS CANDIS
MACARONS CANDIS

Voir les commentaires

le-mimosa.jpg

 

 

Cet entremet se compose : d'un biscuit fantaisie bicolore  à l'aneth, d'une mousse à l'anis, de poires pochées à la framboise et d'un coulis de framboise gélifié.

Le brin de mimosa est réalisé avec des pluches d'aneth et du coco coloré cristallisé.

 

Ingrédients :

 

Pour le biscuit fantaisie

 

 

 

Biscuitmimosa1.jpg

 

rayé :

 4 Œufs

50 gr de farine

40 + 40 gr de sucre

10 gr de sucre vanillé

1 cuillère à soupe de pluches d’aneth

 

Appareil coloré pour Rayures :

50 gr de beurre pommade

100 gr de sucre glace

2 blancs d'oeufs

60 gr de farine

Colorant alimentaire 

 

  

Crème anis/framboise

500 gr de lait

20 étoiles de badiane (anis étoilé)

1 bâton de vanille

125 gr de sucre

6 jaunes d’œufs

500 gr de crème fraiche entière

1 cuillère à soupe d’alcool de framboise

7 à 8 feuilles de gélatine (prélablement réhydratées dans un récoipient d'eau froide)

 

Poires pochées à la framboise :

4 demi-poires au sirop

300 gr de pulpe de framboises

20 cl de jus des poires

 

 

Disque de coulis de framboise

300 gr de reste du jus de cuisson des poires 

3 feuilles de gélatine 

 

Sirop de punchage

100 gr Jus de framboise

50 gr de Sucre

50 gr de Jus des poires

1 cuillère à soupe environ d'alcool Framboise  

 

Glaçage

20 cl de Jus de framboise

1/3 sachet de Vitpris

25 gr de sucre 

 

Décor

Aneth

Coco cristallisé

 

Biscuit à l'aneth

Préparer l'appareil à rayures :

Mélanger 50 gr de beurre pommade à 100 gr de sucre glace, ajouter progressivement 2 blancs d'oeufs et 60 gr de farine et un peu de colorant alimentaire - Entreposer au réfrigérateur 1 heure minimum -

Au cornet, dessiner un motif au choix (ici grillage fantaisie) sur une feuille de papier sulfurisé posé sur la plaque de cuisson, et entreposer au congélateur 2 heures environ - Il faut que l'appareil soit congelé pour qu'il ne se mélange pas ensuite au biscuit -

 

Séparer les blancs des jaunes de 4 oeufs -

Monter les blancs en neige en incorporant à mi-parcours envrion 40 gr de sucre poudre - bien les serrer -

Blanchir les jaunes avec le sucre restant, ajouter l'aneth ciselé puis la farine -

anice8.jpg

Incorporer les blancs dans cet appareil -

Verser sur l'appareil coloré et cuire environ 10 minutes à 200 degrés (cuisson à la couleur).

 

A froid, décoller le papier cuisson et couper des bandes de biscuit (à la roulette à pizza en vous guidant d'une règle) - 

 

Avec les bandes de biscuit, chemiser un cercle de 22 cm de diamètre préalablement chemisé de film alimentaire (pour éviter que le sirop de punchage coule partout) - Poser le reste au fond du moule -

Puncher généreusement le biscuit à l'aide du sirop -

 

Sirop de punchage : Bouillir 150 gr  de jus de framboise avec 100 gr du jus des poires au sirop et environ 75 gr de sucre - A froid, ajouter 2 cuillères à soupe d'alcool de framboise (facultatif)

 

Poires à la framboise : Couper les poires au sirop en dés, les cuire dans environ 300 gr de jus de framboise additionné de 20 cl de jus de poires au sirop - Bouillir environ 2 minutes et laisser

 

 

refroidir dans la casserole - mimosa3.jpg

 

Coulis de frambose gélifié :

Verser dans un moule souple d'envrion 18 cm de diamètre, 300 gr de jus de cuisson des poires additionné de 3 feuilles de gélatine préalablement trempées et ramollies à l'eau froide -

Congeler -

 

Mousse à l'anis :

 

anice10.jpg

 

Bouillir le lait avec la badiane et la vanille - Retirer du feu et laisser reposer environ 2 heures -

Fouetter la crème fraîche et réserver au réfrigérateur -

Blanchir les jaunes avec le sucre, ajouter la maïzéna, ajouter le lait bouillant en le chinoisant, bien mélanger, remettre sur le feu pendant 2 minutes environ (crème pâtissière)

A chaud, incorporer la gélatine préalablement ramollie - Chinoiser la crème pâtissière (évite les éventuels grumeaux ) - laisser tiédir puis incoporer l'alcool de framboise --

Incorporer la crème fouettée, bien mélanger et utiliser aussitôt - mimosa2.jpg

 

Sur le fond du gâteau, disposer les morceaux de poires, ajouter un peu de crème anis -anice6.jpganice4.jpg

 

Poser le disque de coulis congelé sur la crème -

anice3.jpg

 

Tremper les chutes de biscuit dans le sirop de punchage et les répartir sur le disque de coulis gélifié -

anice2.jpg

 

Finir de garnir le cercle avec le reste de crème, lisser à la spatule et congeler -anice1.jpg

Réaliser le glaçage framboise :

Bouillir 20 cl de jus de framboise avec 50 gr de sucre et environ 1/3 de paquet de Vitpris -

Laisser légèrement tiédir et napper l'entremet congelé avec une spatule -

Décercler, entreposer au frigo jusqu'à dégustation (prévoir 6 heures de décongélation)

anice0.jpg

 

Décor :

Bouillir un peu d'eau avec le même poids de sucre - Tremper très légèrement des pluches d'aneth dans ce sirop et les poser sur un peu de noix de coco colorée cristallisée - poser sur le gâteau en reconstituant une branche de mimosa - -

 

mimosa4.jpg

 

Coco cristallisé : cuire à 115 degrés 200 de sucre avec 50 gr d'eau et un peu de colorant jaune- Lorsque la température est atteinte,  masser légèrement, avec une cuillère en bois, un peu de sirop sur le bord intérieur de la casserole pour amorcer sa recristallisation puis ajouter rapidement environ 75 gr de noix de coco et bien mélanger jusqu'à recristallisation - réserver ou stocker au sec -

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog