750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #chocolats de noel catégorie

CHOCOLATS DE NOEL : LES RAISINS AU CHOCOLAT

Ils se réalisent normalement à la turbine à dragées, mais il est facile, en cuisine ménagère, comme pour les amandes ou les noisettes chocolat, de les fabriquer soi-même.

INGREDIENTS

125 g de raisins secs (sultamine, golden etc ... au choix) - Ne pas utiliser de raisins moelleux, trop fragiles.

300 g environ de chocolat noir (ou + en fonction de la charge que l'on souhaite donner)

15 g de gomme arabique

10 g de sucre

20 g d'eau tiède (30 degrés)

MISE EN OEUVRE

Fondre le chocolat au bain-marie jusqu'à 50 degrés - Le redescendre rapidement à 27% en posant le récipient sur un bain-marie froid puis le remonter à 31/32 degrés en remettant quelques secondes le chocolat sur le bain-marie chaud -

Conserver le chocolat à cette température pendant toute l'opération d'enrobage en posant le récipient sur un bac d'eau à 32 degrés et en vérifiant régulièrement la température de l'eau (remettre u peu d'eau chaude de temps en temps lorsque nécessaire)

Mettre les raisins dans un saladier assez large -

Ajouter une petite cuillère à soupe de chocolat (venue) et enrober les raisins en les mélangeant, en les soulevant, et en les faisant rouler avec une Maryse ou une cuillère en bois - Bien les faire rouler les uns sur les autres pour un enrobage régulier et uniforme.

Ne remettre une cuillère de chocolat que lorsque la précédente a bien adhéré aux raisins et que ceux-ci sont pafaitement enrobés et bien mats.

Si l'on met trop de chocolat, les raisins risquent de se coller rapidement entre eux - Il ne faut surtout pas aller trop vite - La patience est le gage de la parfaite réussite.

La couche de chocolat que j'ai indiquée est suffisante mais on peut en mettre éventuellement plus et augmenter la charge totale.

Pour une cristallisation rapide du chocolat, ne pas travailler dans un environnement trop chaud -

Lorsque la charge est suffisante et que la dernière venue a été absorbée, continuer à faire rouler les raisins pendant 2 minutes environ pour les arrondir et enlever les éventuelles aspérités (il y en a peu si le chocolat a bien été mis au point).

Dans un récipient, mélanger ensemble, au fouet, l'eau, le sucre et la gomme arabique.

Verser les raisins dans un récipient propre et recommencer l'opération d'enrobage en ajoutant la gomme arabique par petites quantités - Pour la quantité de raisins indiquée, 5 petites cuillères à café de "vernis" environ sont suffisantes mais il est difficile de peser des quantités moindres.

Quand les raisins sont correctement enrobés, les étaler sur une grille et laisser sécher (le temps de séchage dépend de la couche de "vernis") -

NB : Pour un enrobage à la turbine à dragées, fondre le chocolat mais ne pas le mettre au point et procéder en une seule venue en ajoutant en une seule fois la totalité de la charge - Laisser tourner la turbine jusqu'à enrobage et refroidissement complets.

CHOCOLATS DE NOEL : LES RAISINS AU CHOCOLAT
CHOCOLATS DE NOEL : LES RAISINS AU CHOCOLAT
CHOCOLATS DE NOEL : LES RAISINS AU CHOCOLAT

Voir les commentaires

CHOCOLATS DE NOEL : LES AMANDES AU CHOCOLAT

L'utilisation de 2 chocolats (lait et noir) retarde le risque de suintement, de migration et de rancissement de l'huile d'amande, ce qui arrive souvent avec un seul enrobage noir.d


Ingrédients

125 g d'amandes (brutes)
avec la peau

100 + 50 g de sucre en poudre

200 g de chocolat au lait environ

100 g environ de chocolat noir

50 g de cacao poudre environ

  2 cuillères à café d'alcool (rhum, calvados, ...), facultatif


MISE EN OEUVRE

 

 

 

 

Amandes au chocolat

Dans une cole, mettre l00 gr de sucre avec 2 cuillères à soupe d'eau (30 à 40 gr environ) et cuire à 120°C. Retirer du feu.
Mettre les amandes
dans la casserole de cuisson du sucre et les tourner avec une cuillère en bois - Le sucre va enrober les amandes et "masser" - Il va devenir blanc - Retirer les amandes -

Remettre les résidus de sucre dans la casserole, ajouter les 50 gr de sucre restant avec 2 cuillères à soupe d'eau, porter au caramel clair en remuant constamment (le sucre fond moins bien) et remettre les amandes dans le caramel - Renouveler l'opération de sablage.

Amandes au chocolat

Mettre les amandes caramélisées sur une plaque de cuisson et les laisser refroidir.

Amandes au chocolat

Fondre le chocolat au lait au bain-marie - Bien le remuer pour le fondre de façon homogène - Poser le saladier sur un bain-marie froid, et remuer la masse pour la faire redescendre à 25° - Vérifier au thermomètre sonde. Attention de ne pas mettre d'eau dans le chocolat, il masserait et ce serait irréversible.
Mettre les amandes
dans un cul-de-poule et verser le chocolat au lait cuillère par cuillère (une à la fois) en les soulevant bien et en les faisant rouler les unes sur les autres pour bien les enrober -

Ne remettre une cuillère de chocolat que lorsque la précédente a été bien absorbée et que les amandes sont bien détachées les unes des autres et bien mates - Il vaut mieux un chocolat légèrement trop froid que trop chaud -

L'enrobage au chocolat au lait est destiné à étanchéiser le bonbon et éviter une migration de l'huile d'amande vers l'extérieur du chocolat avec un risque de rancissement sur la durée - La matière grasse contenue dans le lait est imperméable, ce que n'est pas le beurre de cacao.

Amandes au chocolat

Dans le récipient de fonte du chocolat, mettre le chocolat noir et le fondre au bain-marie - Procéder comme pour le chocolat au lait en ramenant le chocolat noir à 27°C.
Le verser de la même manière sur les amandes
, une cuillère (surtout pas plus) à la fois.
Bien soulever les amandes
et bien les faire rouler pour un enrobage régulier et uniforme.

Amandes au chocolat

N'ajouter une nouvelle  cuillère de chocolat que lorsque la précédent a bien adhéré aux amandes et que celles-ci sont parfaitement enrobées et bien mates, ni luisantes ni satinées.
Si l'on met trop de chocolat, les amandes
risquent de se coller entre elles - La patience est le gage de la réussite et l'empressement l'ennemi.
La couche de chocolat est suffisante avec les quantités indiquées mais on peut en mettre éventuellement plus.

Amandes au chocolat

Lorsque la dernière cuillère a été absorbée, continuer à faire rouler les amandes pendant 2 minutes environ pour les arrondir et enlever les éventuelles aspérités (il y en a peu si le chocolat a bien été mis au point).
Verser ensuite 2 cuillères à café
d'alcool (destiné à permettre l'adhérence du cacao poudre) - bien remuer pendant 1 minute environ puis verser sur les amandes, le cacao poudre

Bien remuer pour les enrober puis les laisser reposer minimum 1 heure (mieux 1 nuit) - Les tamiser et déguster avec un bon café.

 CONSEIL : Mieux vaut avoir un chocolat un peu trop froid que trop chaud et aller doucement et travailler de préférence dans un endroit frais qui accélérera la cristallisation du chocolat
CHOCOLATS DE NOEL : LES AMANDES AU CHOCOLAT

Voir les commentaires

    chocolats-pralines-banane-citron-vert.jpgUne délicieuse et originale recette de bonbons pralinés.

 

 

INGREDIENTS POUR 75 bonbons environ (dépend de la taille des bonbons de chocolat).

125 gr de crème entière liquide à 33% de matières grasses

1 zeste de citron vert rapé finement

30 gr de sorbitol cristallisé (en pharmacie)

125 gr de banane (1 banane moyenne environ)

50 gr de jus de citron vert

50 gr de sirop de glucose (environ 1 cuillère à soupe) 

250 gr de praliné amandes/noisettes (voir ma recette de praliné à l'ancienne)  

25 gr de chocolat au lait 

 

MISE EN OEUVRE

Laver puis raper le zeste du citron vert - réserver -

Mixer très finement le praliné jusqu'à obtenir une pâte fine -

Dans une première casserole, chauffer à environ 60 degrés, le sirop de glucose, la banane mixée et mélangée au jus de citron vert en mélangeant bien pour obtenir un appareil homogène - Réserver au chaud -

Dans une seconde casserole, bouillir la crème fraîche avec le zeste du citron vert rapé finement et le sorbitol -

A ébullition, verser le tout bouillant sur la pulpe de banane/jus de citron vert. Bien mélanger puis ajouter le chocolat finement haché et le praliné finement mixé. Obtenir un appareil homogène - Laisser tiédir à 27 degrés -

A 27 degrés (au-dessus il risquerait de faire fondre le chocoat des moules), couler dans des moules à chocolat chemisés de chocolat de couverture au lait à l'aide d'une poche à douille -

Laisser cristalliser au frais jusqu'au lendemain puis obturer les moules - -chocolat pralinés 2

Voir les commentaires

moule-ivoire-aux-noix-et-au-cafe-copie.jpg
 
 
 
 
 
INGREDIENTS
500 g de chocolat au lait (ici Jivara Grand cru de l'Equateur)
250 g de crème fraîche liquide entière (33% de matière grasse)
50 g de sirop de glucose
10 g de Nescafé soluble
100 g de noix en poudre
50 g de sorbitol cristallisé
10 g de rhum brun
couverture blanche (ici Blanc Satin de chez Cacao Barry) en quantité suffisante
couverture lait (ici Jivara grand cru de l'Equateur) en quantité suffisante
 
MISE EN OEUVRE
Préparation Moulé ivoire aux noix et au café
Mettre les couvertures au point.
Dans des moules en forme de noix à température ambiante et correctement lustrés à l'aide d'un coton, passer, au doigt, un peu de chocolat au lait puis remplir ensuite les moules de chocolat ivoire (chocolat blanc).
Retourner les moules pour vider l'excédent, les racler à la spatule puis les laisser cristalliser.
Bouillir la crème fraîche avec le glucose, le sorbitol. Incorporer le nescafé, bien le fondre.
Verser la préparation bouillante sur 500 g de chocolat au lait haché finement en morceaux. Ajouter le rhum. Bien lisser au fouet.
Ajouter les noix pulvérisées au mixer (ou de la farine de noix = noix mixées) puis finir de mélanger à la maryse. Laisser refroidir à température ambiante jusqu'à 27°C.
A 27°C (plus chaud il risquerait de faire refondre et déstructurer le chocolat), remplir les moules à la poche (diamètre 6 environ) en laissant environ 1 mm de vide pour pouvoir obturer.
 
Laisser cristalliser à température ambiante (17°C à 18°C) environ 12 heures.
 Obturer les moules avec un peu de couverture ivoire au point. Laisser cristalliser la couverture puis démouler.
 
Ces bonbons se conservent à température ambiante environ 6 semaines.
 
 

Voir les commentaires

diamants coco

"Un goût étrange venu d'ailleurs ! "

 

La ganache de fourrage peut, aussi, être dressée en barres, en palets, en truffes avant d'être enrobée de chocolat de couverture -

 

INGREDIENTS pour 80 bonbons environ

 

100 gr de lait de coco

10 gr de sucre inverti (à défaut de miel toutes fleurs - attention au goût)

200 gr de chocolat blanc (type Galac ou blanc à pâtisser)

10 gr de beurre de cacao (Mycryo Barry)

75 gr de noix de coco rapée

 

MISE EN OEUVRE

 

Dans une casserole, porter à ébullition le lait de coco avec le sucre inverti (ou le miel).

Verser le tout sur le chocolat blanc préalablement haché finement -

Attendre environ 1 minute puis lisser au fouet pour obtenir un appareil homogène -

Ajouter le beurre de cacao - lisser à nouveau -

Enfin, ajouter la noix de coco hachée (idéalement légèrement grillée)diamants-coco-4.jpg

Laisser refroidir à 27 degrés -

 

 

A 27 degrés (pas au-dessus sinon il y a des risques de refonte du chocolat) dresser la ganache dans des moules prélablement chemisés de chocolat de couverture (lait, blanc ou noir au choix - ici j'ai chemisé mes moules avec 2 couvertures différentes, lait/noir)diamants-coco-3.jpg

 

NB : dès qu'elle est réalisée, la ganache peut être dressée en cadre sur une hauteur de 1.5 cm pour être ultérieurement (après complet refroidissement et durcissement) détaillée en bonbons ou en barres etc...moule-ganache-coco-2.jpg

 

 

Laisser cristalliser environ 1 heure au frais avant d'obturer les moules ou d'enrober la ganache (décor au choix)

Voir les commentaires

LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT

Presque introuvables dans le commerce (peu d'artisans en fabriquent à l'aide d'une turbine à dragées), ils sont très faciles à réaliser et à réussir en cuisine "ménagère"-

Ils se conservent plusieurs mois -

INGREDIENTS

Cubes d'orange confits (on en trouve facilement en supermarché mais on peut éventuellement les fabriquer soi-même en coupant en cubes des lamelles d'orange)

Chocolat noir (environ 2 à 3 fois le poids des cubes d'orange)

Les quantités dépendent des volumes à réaliser, et de la "charge" totale de chocolat que l'on souhaite donner à ces petites confiseries.

FINITION

Un peu de gomme arabique dissoute dans 2 fois son poids d'eau tiède (on peut aussi utiliser du vernis alimentaire - voir ma recette - )

MISE EN OEUVRE

Si nécessaire, mettre à égoutter la veille les cubes d'orange (chez certains fournisseurs, ils baignent dans le sirop de confisage)

Fondre le chocolat au bain-marie jusqu'à une température de 50 degrés -

Refroidir rapidement le chocolat à 27 degrés en trempant le saladier dans un récipient d'eau froide puis le remonter rapidement, sur le bain-marie chaud, à 30 degrés -

Le maintenir à cette température pendant toute la phase d'enrobage -

Mettre les cubes d'orange dans un cul-de-poule et verser le chocolat cuillère par cuillère (une à la fois) en les soulevant bien et en les faisant rouler les unes sur les autres pour bien les enrober - Ne remettre une cuillère de chocolat que lorsque la précédente a été bien absorbée et que les cubes d'orange sont bien détachés les uns des autres et que le chocolat est bien mat.

Pour un enrobage correct et un travail rapide, il vaut mieux un chocolat légèrement trop froid que trop chaud -

Si l'on met trop de chocolat d'un coup, les cubes d'orange risquent de se coller entre eux - La patience est le gage de la réussite -

Lorsque la dernière cuillère a été absorbée, continuer à faire rouler les cubes d'orange pendant 2 minutes environ pour les arrondir et enlever les éventuelles aspérités (il y en a peu si le chocolat a bien été mis au point).

FINITION

Mélanger (en fouettant) la gomme arabique dans l'eau tiède -

Mettre les cubes d'orange enrobés dans un saladier propre, ajouter 1 cuillère à soupe de gomme dissoute dans les cubes d'orange et mélanger pendant 1 minute pour parfaire l'enrobage et donner du brillant aux confiseries -

Ne pas en mettre trop d'un coup, au risque de difficultés de séchage -

Laisser sécher sur grille à température ambiante et renouveler l'opération si nécessaire -

La gomme arabique en surplus peut être conservée au frigo dans une boite hermétique pour les enrobages futurs -

NB : On peut réaliser, de la même façon, des cubes de citrons enrobés (chocolat noir, lacté ou blanc) -

Pour un éventuel enrobage à la turbine, ne pas mettre le chocolat au point, juste le fondre -

LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT
LES CUBES D'ORANGE AU CHOCOLAT

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog