750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

petits pots de crème au chocolat 

Faciles et rapides à réaliser, les enfants (et les grands) en redemandent.

 

Pour 8 pots :

 

5 jaunes d'oeufs moyens ou 6 petits

1/2 litre de lait

30 gr de sucre

200 gr de chocolat noir à 64% de cacao environ

100 gr de chocolat au lait de qualité

 

Possibilité de réaliser ces crèmes uniquement au chocolat noir ou au lait, avec du chocolat au lait/caramel ou de la "pralinoise"- Les proportions restent identiques -

 

Les proportions indiquées ci-dessus donnent un résultat peu sucré, le sucre du chocolat servant à édulcorer le tout - La quantité de sucre peut être modifiée en fonction du goût de chacun et de la nature des chocolats utilisés -

 

 

MISE EN OEUVRE

 

Bouillir le lait - Retirer la casserole du feu et ajouter les chocolats - Laisser reposer -

 

Blanchir les jaunes avec le sucre -

Quant l'appareil est au ruban, mélanger le chocolat avec le lait pour obtenir un mélange homogène puis verser le lait chocolaté dans les jaunes d'oeufs - Bien mélanger l'ensemble -

Normalement, le lait à suffisamment refroidi pour qu'il ne soit pas nécessaire de le verser en plusieurs fois sur les jaunes -

 

Remettre la casserole sur le feu et pasteuriser à 85 degrés (cuisson identique à une crème anglaise) -

 

Verser dans les pots et mettre au réfrigérateur au moins 2 heures -

On peut les réaliser la veille mais ils ne se conservent pas plus de 48 heures maximum -

 

Possibilité de décorer avec un peu de cacao poudre, un peu de chantilly, copeaux de chocolat etc ...au moment du service, accompagnés de biscuits, meringues, ...

 

Les blancs peuvent être utilisés pour des meringues ou des macarons, ou, plus simplement, simplement congelés pour une utilisation ultérieure -

Voir les commentaires

LE PAIN DECORE

 

Traditionnel dans certaines régions - Toutes les fantaisies sont permises "  - Il agrémente souvent les buffets d'apparat à l'occasion de réceptions


INGREDIENTS
 

Pour le pain

500 g de fraine type 55

300 g d'eau tiède à 30°

10 g de sel

15 g de levure fraîche

Pour la pâte à décor

500 g de farine

250 g de sirop de sucre de canne

Colorant : café réduit (facultatif)

 

 

MISE EN OEUVRE 

 

Fondre le sel dans l'eau tiède,
Mélanger la farine et la levure.

Ajouter l'eau à la farine puis mélanger environ 12 minutes jusqu'à l'obtention d'une pâte souple et élastique.
Cette préparation peut se faire à la main ou à la machine.

 

Laisser pointer 2 heures dans un endroit tiède, saupoudré d'un peu de farine et recouvert d'un film alimentaire ou d'un torchon propre, à l'abri des courants d'air.

 

Rabattre la pâte, et la façonner pour lui donner sa forme définitive. Toutes les formes sont possibles (pain traditionnel, baguette, couronne etc ...)

Laisser pousser à nouveau 1h 30 environ - La pâte doit doubler de volume -

 

Réaliser la pâte à décor :

 

Mélanger la farine avec le sirop de sucre jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène -

Réaliser les décors au choix (fleurs, rubans, feuilles, parchemins, animaux, grillage ...)

 

Décorer le pain selon son goût et le colorer éventuellement - Positionner le décor (qui ne devra pâs être trop lourd pour ne pas que la pâte s'affaisse)

 

Cuire "à la couleur" environ 30 minutes à 240 degrés (sous surveillance)

 

 

Pour finir...

La décoration du pain peut se faire également après cuisson avec du café réduit -

Les inscritpions et les décors (on peut, par exemple, réaliser des paysages, des portraits ...sur du pain façonné en parchemin) se réalisent de la même façon et l'on peut ajouter un peut de cacao poudre dans le café pour épaissir la préparation avant d'écrire sur le pain (prénom des mariés par exemple ...)

 

Le pain peut être également verni avec un vernis alimentaire (voir ma recette sur ce blog)

 

 

Voir les commentaires

MON FROMAGE FRAIS "MAISON"

Réalisée à chaque fois que je ne dispose pas d'assez de fromage blanc ou de yaourts pour l'ensemble de la table du petit déjeuner, cette recette type "fromage fontainebleau", est simple à confectionner et terriblement efficace.

Il n'en reste jamais !

INGREDIENTS POUR 10 personnes

500 g de yaourts (4 pots de 125 g)

On peut remplacer le yaourt par du fromage blanc battu, du fromage frais en faisselle, des yaourts aux fruits brassés, etc ...

250 g de crème fraîche entière liquide

1 sachet de "chantifix" (rayon aides pâtissières du supermarché

NB : Je ne sucre jamais, laissant ce soin à chaque convive en fonction de ses goûts propres.

MISE EN OEUVRE

La veille :

Placer la crème 15 minutes dans le congélateur, puis la monter en incorporant, à mi-parcours, le sachet de chantifix.

Obtenir une mousse ferme -

Vider les yaourts dans un saladier (si on utilise du fromage blanc en faisselle, le lisser préalablement au fouet afin d'obtenir un produit onctueux et sans grumeaux)

Mélanger la crème et les yaourts en mélangeant délicatement -

Chemiser une passoire avec un linge propre (j'utilise des compresses stériles achetées en pharmacie), y déposer le mélange crème/yaourt, recouvrir d'un linge, poser la passoire sur un récipient (casserole, saladier ...), et entreposer, pour égoutter, au réfrigérateur au moins 12 heures -

Au bout de ce laps de temps, le mélange a perdu son eau (lactoserum) -

Démouler le fromage ou le dresser dans un saladier -

Se déguste avec sucre, sel, confiture, coulis de fruits, dès de fruits frais (bananes, fraises, framboises ...) caramel au beurre salé ... au choix de chacun -

Pour réaliser un fromage frais aux fruits, mélanger des dés de fruits frais au mélange crème/fromage avant de l'entreposer au froid -

MON FROMAGE FRAIS "MAISON"
MON FROMAGE FRAIS "MAISON"
MON FROMAGE FRAIS "MAISON"
MON FROMAGE FRAIS "MAISON"
MON FROMAGE FRAIS "MAISON"

Voir les commentaires

confiture-de-lentilles.jpgBluffante !

Une pure merveille à déguster tel qu'elle à la cuillère !

 

Je l'emploie chaque fois que possible en substitution à la crème de marrons.

 

INGREDIENTS (bien respecter les proportions)

500 gr de lentilles du Puy

40 gr de vanille liquide

1 cuillère à café de gingembre moulu

50 gr d’orange confite

1000 + 80 gr de sucre

 

Laver puis cuire, à petit bouillon,  les lentilles avec 1600 gr d’eau, 20 gr de vanille liquide et 80 gr de sucre pendant 30 minutes.

confiture-de-lentilles-2-copie-1.jpg 

Il vaut mieux qu'il reste un peu de sirop de cuisson pour faciliter la suite des opérations.

 

Quand les lentilles sont cuites, ajouter 50 gr de lamelles d’orange confite hachées et 1 cuillère à café de gingembre moulu.

Mixer les lentilles avec un mixer/plongeur avec le reste du sirop de cuisson et les tamiser le plus finement possible.

  confiture-de-lentilles-4-copie-1.jpg

Peser le résultat obtenu (on obtient environ 1 kilo de pulpe nette)

 

Mettre les lentilles dans une casserole avec leur poids en sucre (environ 1000 gr) et 20 gr de vanille liquide, et cuire comme une confiture (65 degrés brix au réfractomètre)

 confiture-de-lentilles-3.jpg

Verser dans des pots de confiture et mettre les couvercles –

 

Retourner les pots et laisser refroidir

 

Voir les commentaires

LES ROUDOUDOUS DE MON ENFANCE



Toute une époque !!!

 

Pour 10 personnes :


· 300 g de sucre cristal

· 100 g d'eau

· 100 g de sirop de glucose

· Colorants alimentaires (jaune, rouge, vert)

· Arômes (framboise, orange, menthe...etc ..)

· coquilles vides (coques, amandes de mer...) mieux si elle sont en plastique !!!


Nettoyer des coquilles (coques, amandes de mer...) en les grattant bien, voire même les faire bouillir avec un peu d'eau javélisée. Bien rincer et les sécher à l'envers.

Quand les coquilles sont bien sèches, les stabiliser bien horizontalement en les posant sur du papier aluminium froissé - C'est important car vous allez devoir couler du sucre très chaud et les brulures seraient graves !

 

Dans une casserole, mettre le 100 gr de sucre avec 35 gr d'eau et porter doucement à ébullition en tournant un peu le sirop avec une cuillère en bois. Quand le sirop bout, ajouter 35 gr de sirop de glucose et porter le tout à 145°C à feu vif. Il faut toujours cuire le sucre rapidement sinon il jaunit.


 A 145°C, ajouter quelques gouttes de colorant alimentaire rouge et un peu d'arome framboise ou fraise. Poursuivre la cuisson jusqu'à 157°C.

 

A 157°C, arrêter la cuisson du sucre en posant le fond de la casserole dans un peu d'eau froide pendant 1 seconde (sinon le sucre continue à cuire et risque de se transformer en caramel). Attendre 1 minute environ pour que le sucre "débulle". Quand le sucre a retrouvé sa limpidité, le couler doucement dans 1/3 des coquilles stabilisées par un peu de papier d'aluminium


Renouveler exactement la même opération en utilisant, par exemple, un peu de colorant vert et d'arome menthe.

puis avec un peu de colorant jaune et rouge et l'arome orange.

Bien laisser refroidir.

Attention aux brûlures avec le sucre

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

    cake-damier-vanille-chocolat-copie.jpg

 

 

Un grand classique de la pâtisserie qui fait toujours de l'effet au moment de la dégustation !

 

Pour le gâteau vanille :

200 gr d'oeufs entiers

200 gr de beurre pommade

200 gr de farine fluide

200 gr de sucre semoule

1 cuillère à café rase de vanille poudre

1 sachet de levure chimique

 

Pour le gâteau chocolat

200 gr d'oeufs entiers

200 gr de beurre pommade

200 gr de farine fluide

200 gr de sucre semoule

40 gr de cacao poudre non sucré (type Van Houten)

1 sachet de levure chimique 

 

Pour le sirop vanille :

100 gr de sucre

40 gr d'eau

1/2 cuillère à café de Vitpris

1 cuillère à café de vaille liquide

J'utilise le sirop vanille pour coller mes tranches de cake entre elles, au lieu d'utiliser comme beaucoup, une ganache ou une crème.

 

Pour le masquage :

Ganache chocolat ou glace royale (comme ici), ou pâte à sucre

Glace royale :

Mélanger jusqu'à consistance souhaitée : 1 blanc d'oeuf avec sucre glace (environ 200 à 250 gr) et un trait de jus de citron

Ganache :

Bouillir 300 gr de crème fraîche et verser bouillant sur 200 gr de chocolat haché finement - Lisser au fouet et ré&server -

 

 

MISE EN OEUVRE

Gâteaux : le procédé est le même pour les deux gâteaux :

 

Tous les ingrédients doivent être à température ambiante (sinon le mélange sera granuleux)

Crémer le beurre avec le sucre, au fouet, et ajouter les oeufs 1 par 1 toujours en fouettant -

Tamiser ensemble la levure et la farine puis ajouter la vanille ou le cacao poudre selon le gâteau -

Incorporer au mélange précédent

Verser chaque pâte dans 1 moule préalablement chemisé de papier cuisson et entreposer au moins 30 minutes au frigo -

Cuire pendant 30 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés, puis, baisser le four à 170, fendre légèrement les gâteaux à l'aide d'une lame de couteau pour faciliter la pousse et continuer de cuire pendant encore 30 minutes -

laisser refroidir complètement avant tranchage -

 

Réaliser le sirop vanille (il sert à solidifier l'ensemble en collant les tranches entre elles -

Mélanger le Vitpris avec le sucre, ajouter l'eau et la vanille, bouillir environ 2 minutes (s'utilise chaud)

 

Couper les gâteaux en tranches en utilisant un guide d'épaisseur (Perso, j'emploie 2 chutes de carrelage sur lesquelles je fais glisser la lame de mon couteau), ce qui permet précision et régularité des tranches - cake-damier-1.jpg 

 

 

Quand toutes les tranches sont coupées, les empiler en alternant les tracake-damier-2.jpgnches vanille et les tranches chocolat   -

Chaque tranche sera généreusement enduite de sirop vanille avant de poser la tranche suivante -

 

la hauteur de l'assemblage va déterminer la largeur finale du damier -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trancher ensuite le gâteau dans le sens de la hauteur et poser les tranches sur un carton pour faciliter le montage, en alternant le sens des couches pour former le damier -  On assemble généralement 3 tranches dans la longueur du gâteau. 

cake-damier-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cake-damier-4.jpg  

 

Entreposer au réfrigérateur (pour parfaire la tenue)

réaliser le maquage :

Masquer complètement le gâteau avec l'appareil choisi (ganache, glace royale ou autre)  et entreposer à température ambiante jusqu'à dégustation -

 

je le sers généralement avec une crème anglaise vanille ou café -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog