750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

mousse-marrons.jpgUn dessert ou un pré-dessert festif en fonction de la quantité servie.


INGREDIENTS

 

Pour 6 personnes :

 

4 jaunes d'oeufs

75 g de sucre

1 cuillère à soupe de rhum brun (ou whisky)

40 cl de crème liquide

1 cuillère à soupe de vanille liquide

100 g de crème de châtaigne (ou de marrons)

100 g de crème fouettée en "chantilly"

Brisures de marrons glacés

Noisettes torréfiées

Sucre glace, décor chocolat

Sucre pour caramélisation

Sauce chocolat :

10 cl de crème fraîche + 50 g de chocolat au lait

 


Préparation : 15 mn

Cuisson : 60 mn

Repos : 60 mn

 


 

MISE EN OEUVRE

Blanchir les jaunes avec le sucre, mélanger à la crème fraîche, rhum et vanille. Les répartir dans des verrines et cuire environ 1 heure à 100°C. Il faut obtenir une crème de consistance moelleuse. Réserver.

 

 2     Mélanger délicatement la crème de marrons avec les brisures de marrons glacés, puis ajouter délicatement la crème "chantilly" non sucrée. Réserver.

 

 3     Répartir un peu de sucre sur les crèmes brulées et les caraméliser (facultatif).

 

 4     Dresser à la poche la mousse de marrons sur la crème brûlée au rhum.

 

 5     Verser un peu de sauce chocolat sur la mousse de marrons.

 

 6     Décorer avec les noisettes concassées, un peu de sucre glace et une feuille en chocolat.

 

 

Pour finir... Servir rapidement pour ne pas faire fondre le caramel (dans le cas où l'on choisit cette option).

 

 

 

Voir les commentaires

A défaut de turbine à dragées, on peut, avec un peu de temps et de soin,  réaliser facilement cette recette manuellement.

La finition vernissée peut être remplacée par une finition poudrée (voir ma recette d'amandes au chocolat)

INGREDIENTS:

 

125 g de noisettes entières,
150 g de sucre en poudre,
25 g de beurre,

Chocolat au lait, (ou plus en fonction de l'épaisseur de la couche de chocolat que l'on souhaite obtenir) -

Chocolat noir (plus ou moins en fonction de la couche de chocolat que l'on souhaite obtenir)
Epices à pain d'épices, de cannelle en poudre, de réglisse ... (facultatif),
20 g de gomme arabique,
1 cuillère à café de sirop de glucose,

20 g de sucre en poudre

 

 

 

NB : On peut réaliser ces noisettes uniquement au chocolat noir mais l'utilisation de chocolat au lait (qui contient du lait en poudre à 26% de matière grasse animale) est essentielle pour la conservation - En effet, cette matière grasse va éviter la migration de l'huile de noisette vers l'extérieur du produit, que que ne permet pas le beurre de cacao , agent de texture du chocolat, noir ou lacté -

 

MISE EN OEUVRE 

Dans une casserole, mettre l00 gr de sucre avec 35 gr d'eau et cuire à 120 ° C.

Retirer du feu.

Mettre les noisettes en une fois dans la casserole de cuisson du sucre et les tourner avec une cuillère en bois - Le sucre va "sabler" et blanchir -

Bien mélanger, -

 

Remettre la casserole sur le feu et continuer de cuire doucement jusqu'à ce que le sucre soit au caramel --

Quand le sucre est au caramel clair, retirer la casserole du feu, ajouter le beurre en tournant toujours, débarrasser les noisettes sur le plan de travail et les séparer. (L'ajout de beurre facilite la séparation des noisettes -

 

Laisser refroidir --

Fondre le chocolat au lait (au bain-marie ou au four à micro-ondes)  à 45 degrés maxi --

Poser le saladier dans un bain-marie froid et remuer RAPIDEMENT le chocolat pour faire redescendre sa température à 25 ° -- Vérifier au thermomètre.

Bien faire attention de ne pas mettre d'eau dans le chocolat, ce qui serait irréversible.

Réchauffer le chocolat jusqu'à 27/28 degrés afin d'augmenter sa fluidité, ce qui facilitera la mise en oeuvre de l'enrobage.

Mettre les noisettes dans un cul-de-poule et ajouter un peu de chocolat au lait, cuillère par cuillère en les faisant rouler les une sur les autres (à la main avec un gant ou avec une cuillère en bois) afin de bien les enrober.

Ne pas trop mettre de chocolat et n'ajouter une cuillère de chocolat que lorsque la précédente cuillère a correctement enrobé les noisettes et que celles-ci se sont bien détachées les unes des autres. Travailler dans une pièce relativement froide, l'enrobage se fait plus rapidement.

Pendant l'enrobage, ajouter un peu d'épices à pain d'épices (selon goût)

 

Procéder ainsi jusqu'à épuisement du chocolat au lait.

Renouveler l'opération exactement de la même façon avec le chocolat noir (fonte du chocolat noir à 50 degrés, abaissement à 27 degrés et réchauffage à 31 degrés -

 

Quand tout le chocolat a été utilisé, continuer à faire rouler les noisettes les unes sur les autres pour les arrondir - Laisser reposer -

 

VERNIS ALIMENTAIRE

Tiédir 25 g d'eau avec le sirop de glucose - Mélanger la gomme arabique avec le sucre en poudre et l'ajouter doucement (en tournant) dans l'eau glucosée -

Porter à ébullition et retirer du feu à la première ébullitiion -

Laisser tiédir jusqu'à 25 degrés en remuant de temps en temps -

Verser le vernis sur les noisettes et remuer rapidement en enrobant régulièrement les noisettes -

Renouveler éventuellement l'opération de vernissage -

 

Les verser sur le plan de travail et laisser sécher -

 

 

 

Voir les commentaires

MON CHOCOLAT CHAUD A L'ANCIENNE AUX EPICES

Il clôture systématiquement tous les repas de nos tables d'hôtes.

J'utilise généralement des chocolats d'origine (Mexique, Tanzanie, Pérou, Equateur, Madagascar ...) mais tous les chocolats de commerce conviennent.

Pour 10 tasses environ

1/2 litre de lait

1/4 de litre de crème fraîche liquide

150 g de chocolat noir

50 g de chocolat au lait (j'utilise du Tanariva de Madagascar au goût très marqué de caramel)

Epices à pain d'épices (anis vert cardamone badiane poivre girofle vanille poudre cannelle)

Sucre selon goût

Sel

Crème fouettée ou chantilly (facultatif)

MISE EN OEUVRE

Réaliser le mélange d'épices :

Dans un saladier, mélanger intimement 1 cuillère à café rase de vanille poudre, 1 cuillère à café rase d'anis vert, 1 cuillère à café rase de cannelle poudre, 2 pincées de clous de girofle en poudre, 1/2 cuillère à café de cardamone poudre, 1/2 cuillère à café de badiane poudre, 2 tours de moulin à poivre -

Bien mélanger

Prélever une petite cuillèrée à café de ce mélange - Réserver le reste pour d'autres utilisations ultérieures.

Dans une casserole, mettre le lait et la crème, le sel - porter à ébullition.

Ajouter les palets de chocolat dans le mélange bouillant -

Ajouter les épices. Attendre 3 minutes environ -

Mélanger et donner juste un bouillon (début d'ébullition) sans arrêter de mélanger afin d'éviter que le chocolat accroche le fond de la casserole. C'est le beurre de cacao qui, par l'ébullition, va "arrondir" le mélange et lui donner son velouté.

On peut aussi ne pas faire bouillir le mélange, tout est une question de goût personnel. Personnellement, j'aime ce côté "rond" en bouche.

Faire mousser (pour aérer le chocolat) avec une mousseuse en roulant le manche entre ses paumes de mains, à défaut avec un fouet

Servir sans attendre en ajoutant, si on le souhaite, une petite cuillère à café de crème fouettée.

Pour les personnes très gourmandes, je recommande vivement de préparer ce chocolat la veille et de le réchauffer au moment - Il n'en sera que bien meilleur après avoir maturé.

MON CHOCOLAT CHAUD A L'ANCIENNE AUX EPICES

Voir les commentaires

pain d'épices orange figues

 

Je vous conseille de le laisser maturer quelques jours avant de le déguster, il n'en sera que meilleur !

 

250 g de farine de seigle (ou complète)

250 g de miel

200 g de lait

150 g de figues moelleuses

100 g d'orange confite en cubes

5 gr d’anis vert en poudre

5 gr de vanille en poudre

5 gr de cannelle en poudre

1 clou de girofle

1 pincée de poivre

5 gr de levure chimique

Sel

 

Préchauffer le four th 6 (180°).

 

Mettre farine et levure dans un cul de poule. Hacher grossièrement (éventuellement) les oranges confites. Couper les figues en morceaux grossiers.

 

Mettre le lait, le sel, le mélange d'épices, le clou de girofle, le poivre et le miel dans une casserole.

Porter à ébullition et donner un bouillon.

 

Laisser infuser le lait pendant 5 minutes. Chinoiser et laisser tiédir à 25 degrés environ –

Verser sur la farine et la levure en mélangeant bien.

 

Ajouter les morceaux de figues et d'oranges confites.

 

Mettre dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé ou dans un ou plusieurs petits moules souples. Réserver au frigo environ 2 heures afin que les fruits ne retombent pas dans le fond du moule -

Enfourner en baissant le thermostat à 5/6 (175°C) pendant 50 minutes à 1 heure (fonction des fours) pour 1 gros pain d'épices, 35  à 40 minutes environ pour les petits.

 

Décorer au choix et filmer -

 

Voir les commentaires

Pain de châtaigne aux épices et fruits confits

 

 

Pour 10 personnes :

  • 200 g de farine de châtaigne
  • 300 g de farine de seigle
  • 500 g de miel de châtaigner
  • 400 g de lait
  • 200 g de fruits confits assortis (cerises, oranges, citrons, melon, angélique, clémentines)
  • 200 g de figues moelleuses (de montagne)
  • 1 cuillère à café de vanille poudre
  • 1 cuillère à café d'anis vert en poudre
  • 1/2 cuillère à café de cannelle poudre
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 clou de girofle
  • 3 grains de poivre
  • 2 étoiles de badiane
  • 15 g de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel fin

 

  • Préparation

  •  
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 1     Préchauffer le four thermostat 7 (210°C).
    Mélanger intimement les farines et la levure - Tourner au fouet pendant 1 minute environ pour bien répartir les ingrédients.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 2     Dans une casserole, mettre le miel, le lait, le sel, les épices, porter à ébullition. - Infuser 5 minutes puis passer au chinois, réserver et laisser tiédir.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 3     Hacher les fruits confits et les figues équeuttées.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 4     Ajouter les fruits au mélange de farines/levure - bien mélanger pour les enrober.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 5     Ajouter le mélange lait/miel/épices dans le mélange précédent - bien mélanger à la Maryse.
Pain de châtaigne aux épices et fruits confits
  • 6     Répartir dans des moules souples (ou des moules traditionnels chemisés de papier sulfurisé beurré). Entreposer au frigo 2 heures environ (évite aux fruits de tomber sur le fond du cake)
    Enfourner, baisser le thermostat à 5/6 (150/180°C).
    Cuire 35 minutes.
Pour finir... Envelopper de film alimentaire dès la sortie du four.

Voir les commentaires

fondue-de-caramel-au-beurre-sale

 Très simple à réaliser elle trône tous les matins à la table de petits déjeuner en accompagnement de la brioche - elle peut être utilisée pour fourrer les truffes, accompagner une tarte aux pommes, une glace à la vanille, réaliser une fondue de caramel ...

 

 INGREDIENTS

 

             200 g de sucre semoule

             150 g de beurre 1/2 sel à la fleur de sel

             200 g de crème fraîche liquide entière

             50 gr de sirop de glucose (1 cuillère à soupe environ)

             1 cuillère à soupe de vanille liquide

 

 

MISE EN OEUVRE

Dans une casserole, porter à ébullition, ensemble, le sirop de glucose, la crème fraîche, la vanille liquide, le beurre coupé en morceaux  – Arrêter la cuisson dès la première ébullition -

Réserver au chaud -

Dans une seconde casserole, mettre une partie du sucre et le fondre doucement, à sec (sans ajout d’eau de dilution) en  le remuant  avec une cuillère en bois dès qu’il commence à se liquéfier  afin qu’il ne brunisse pas trop rapidement  par endroits –

 

Obtenir une jolie couleur blonde, ajouter la moitié du sucre restant et renouveler l'opération puis terminer avec le restant du sucre -

Quand le caramel est complètement liquide et qu’il commence à fumer (signe que le caramel est à la bonne température), retirer la casserole du feu, ajouter le premier appareil chaud en plusieurs fois en faisant attention aux éclaboussures et projections bouillantes –

Remettre sur le feu et remuer quelques instants avec une cuillère en bois -

Chinoiser (pour éviter les éventuels cristaux de sucre non fondus) et transvaser le caramel dans un saladier puis  laisser refroidir.

Déguster froid ou réchauffé légèrement avec des fruits, de la brioche, sur des crêpes etc ...

 

 

Voir les commentaires

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog