750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

FAISAN ET FOIE GRAS ... que du bonheur ...!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


INGREDIENTS

Pour 20 personnes :
  •   2 faisans (si possible sauvages et abattus depuis plusieurs jours)
  •   1 kg de chair à saucisse (nature mais on peut aussi utiliser de la chair aux herbes)
  •   200 g de foie gras cru (ou plus pour les très gourmands !!!)
  •   3 oeufs
  •   1 verre de Porto
  •   3 cuillères à soupe de Cognac
  •   1 oignon moyen
  •   2 gousses d'ail
  •   1 cuillère à soupe de pluches de persil hachées
  •   sel
  •   poivre du moulin (ou mieux 5 baies)
  •   1 cuillère à soupe d'herbes de Provence
  •   100 g de noisettes entières
  •   bouquet garni
  •   garniture aromatique (carotte, poireau, navet, un peu de céleri)
  •   80 g de gelée nature  (à défaut gelée au madère) ou de gélatine (16 à 18 feuilles au litre)

 

MISE EN OEUVRE

 

 

Dépecer les faisans et récolter les chairs. Couper les suprêmes en lèches et le reste de la viande en gros morceaux. Mettre le tout à mariner dans un saladier avec le Porto et le Cognac. Saler et poivrer. Laisser reposer 6 heures à température ambiante recouvert d'un film alimentaire en remuant de temps en temps.

 

 

Incorporer l'oignon haché, l'ail haché, le persil concassé et les oeufs entiers à la chair à saucisse. Bien mélanger pendant 2 minutes environ. Saler, poivrer.

 

 

Mettre les os du faisan à rôtir pendant environ 30 minutes dans un four à 220/230°C.

Les mettre ensuite dans une grande casserole et réaliser un bouillon en ajoutant un litre d'eau, un bouquet garni et une garniture aromatique, sel et poivre. Bouillir et laisser réduire. Obtenir environ 10 cl de bouillon de faisan corsé.

Mélanger la chair à saucisse à la chair de faisan, le bouillon et la marinade, et mettre une couche d'appareil dans le fond d'une terrine.

Trancher le foie gras, le saler et le poivrer et déposer des tranches sur la chair. Recouvrir de préparation et finir de monter la terrine

 

Entourer la terrine de plusieurs couches de papier aluminium pour la rendre étanche. La poser dans un bain-marie chaud et cuire au four (180°C environ) pendant 2 heures.

 

 

Sortir la terrine du four, la laisser reposer quelques minutes, retirer le papier aluminium. Mettre la terrine dans un plat plus grand (pour récupérer le jus) et poser une petite planche recouverte de film alimentaire sur la terrine, poser sur la planchette un poids de 3 kg environ. Recueillir le jus qui s'écoule dans un bol et l'entreposer au réfrigérateur pour cristalliser la matière grasse. Au bout d'une heure à température ambiante, mettre la terrine au réfrigérateur pour 3 heures environ.

 

 

Préparer une gelée (en dissolvant 80 g de gelée neutre dans un peu d'eau froide, ajouter le jus de la terrine dégraissé (récupéré dans le réfrigérateur), compléter pour obtenir 800 g de liquide. On peut ajouter un doigt de Porto.

Porter doucement à ébullition et laisser reposer hors du feu. Sortir la terrine du réfrigérateur, la démouler, l'essuyer légèrement, la remettre dans sa terrine et couler la gelée en "huile". Remettre au réfrigérateur pour une bonne reprise de la gelée (qui doit être corsée, c'est à dire très ferme).

Si le jus n'est pas assez clair, il faut le clarifier : mettre ce jus froid dans une casserole, fouetter 2 blancs d'oeuf dans ce jus froid, porter à ébullition sans cesser de fouetter doucement et laisser bouillir quelques instants.

Retirer du feu et passer au travers d'un linge propre ou d'un filtre à café (beaucoup plus long car il s'encrasse vite) - Ce jus clarifié va donner une gelée très limpide. Utiliser ensuite comme indiqué ci-dessus.

Le mieux est de la laisser maturer quelques jours au frigo avant de la consommer. Coupée en tranches enveloppées dans du film alimentaire,  elle se congèle très bien.
Ne sortir les tranches qu'en fonction des besoins et laisser reprendre corps au frigo.

 

 

 

Voir les commentaires

la PAVLOVA AUX FRUITS FRAIS

L'hiver, ce dessert australien se décline en bûche et se garnit de fruits exotiques.

INGREDIENTS

  Assortiment de fruits frais en quantité suffisante

 180 g de blancs d'oeufs (6 blancs)

  360 g de sucre cristal

  1/2 jus de citron jaune

  1 cuillère à soupe bombée de farine

  200 g de crème liquide

  100 g de sucre glace

  100 g de chocolat blanc, lacté ou noir (facultatif mais utile)

 

MISE EN OEUVRE

 

 

Peser les blancs d'oeufs, les mettre dans un saladier, leur ajouter 2 fois leur poids en sucre, et le 1/2 jus de citron.
Porter de l'eau à ébullition dans une casserole, poser le saladier dessus et monter les blancs - Cette meringue (dite suisse) tient bien beaucoup mieux à l'humidité que la meringue française.

 

Lorsque la préparation est chaude au toucher, retirer le saladier du bain-marie et continuer à fouetter jusqu'à refroidissement complet (environ 10 minutes) - Ajouter la farine en pluie et mélanger délicatement à la maryse. (la présence de farine dans cette recette de meringue s'explique par le taux d'hygrométrie relative de son pays d'origine)

 

Sur une plaque de cuisson recouverte d'un papier sulfurisé, faire un disque avec la meringue d'une épaisseur de 1 à 2 cm ou dresser en rectangle pour former le socle de la bûche et réhausser la périphérie pour faire les bords de la "tarte" (ici avec des rosaces faites à la poche à douille) -

Cuire à 95° pendant 21/2 heures - La meringue doit rester bien blanche -

En fin de cuisson, sortir du four et laisser refroidir à température ambiante. Elle peut se préparer longtemps à l'avance, même plusieurs jours.

 

Pendant que le fond refroidit, fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. L'étaler ensuite délicatement sur le fond de meringue - Il n'est pas nécessaire de mettre au point le chocolat -

Cette précaution, destinée à rendre étanche le fond et à le protéger de l'eau contenue dans la crème qui ferait fondre la meringue, n'est pas nécessaire si ce gâteau doit être consommé rapidement après son montage - Laisser refroidir et durcir le chocolat.

 

Pendant que le chocolat recristallise, foisonner la crème fraîche et incorporer délicatement le sucre glace en fin de foisonnement - Répartir copieusement la chantilly sur le fond de meringue.

 

Laver et trancher les fruits, les disposer harmonieusement sur la chantilly. Possibilité de les lustrer avec un peu de nappage à tarte.

Voir les commentaires

 


Garni de fruits de saison, un entremet au citron toujours apprécié en fin de repas.

Facile à réaliser, il peut être "monté" en bûche.

Pour 8 personnes :

Pour le biscuit amandes

  •   4 oeufs
  •   155 g de sucre semoule
  •   125 g de farine
  •   50 g d'amandes en poudre torréfiée au four

Pour la mousse au citron

  •   150 g de jus de citrons jaunes
  •   250 g de sucre cristal
  •   500 g de crème fraîche liquide entière
  •   6 feuilles de gélatine
  •   Fruits frais de saison (ou au sirop) en quantité suffisante ( Ananas, papayes, groseilles et kiwis frais, s'ils sont frais, doivent être préalablement cuits car ils contiennent des enzymes qui digèrent les protéines de la gélatine et la mousse ne tiendrait pas)

Pour le sirop de punchage

  •   1 jus de citron
  •   100 g de sucre
  •   50 g d'eau

Pour le nappage

  •   1 paquet de nappage pour tarte (Vahiné)
  •   1 jus de citron
  •   20 cl d'eau
  •   colorant jaune (facultatif)
 

 

 

MISE EN OEUVRE

Biscuit aux amandes :

Clarifier les oeufs (séparer les blancs des jaunes) Blanchir les 4 jaunes d'oeufs avec 125 g de sucre.

Incorporer à cet appareil 125 g de farine et 50 g de poudre d'amandes lèrement torréfiée à la poêle.
Incorporer 1/4 des blancs montés en neige (blancs montés avec un demi-jus de
citron puis soutenus avec 30 g de sucre). Bien mélanger puis incorporer délicatement les blancs restants. Coucher sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et cuire à 180°C pendant 10 minutes environ (dépend des fours). Retirer la plaque du four. Laisser le biscuit refroidir.

 

Sirop de punchage :

Bouillir 100 g de sucre avec 50 g d'eau, retirer du feu, ajouter 1 jus de citron et laisser refroidir.

 

Mousse citron :
Mettre à tremper 6 feuilles de gélatine dans un récipient d'eau froide.

Monter 500 g de crème fraîche entière liquide très froide en "chantilly" (le mieux est de l'entreposer 1/2 heure au congélateur avant de la monter), après lui avoir incorporé 150 g de sucre en poudre.

Réserver au froid.

Bouillir 100 g de sucre avec 50 g d'eau. Retirer du feu et ajouter la gélatine ramollie pour la fondre, puis 150 g de jus de citron chinoisé (passé au travers une passoire fine).

Laisser refroidir.

Quand le sirop citron est froid, lui incorporer une partie de la crème fraîche (environ 1/5) au fouet. Bien mélanger, puis ajouter le restant de crème et mélanger délicatement, en soulevant la masse,  pour obtenir un appareil aérien et homogène.

La mousse se raffermit rapidement. Dresser immédiatement.

 

Montage du gâteau :
Recouvrir le
fond d'un cercle à mousse avec un film alimentaire (pour éviter que le sirop ne coule). Poser le cercle sur une surface plane -
Dans le
fond du moule, poser un carton puis un disque de biscuit amandes aux dimensions du moule.

Le puncher (l'enduire généreusement) de sirop de punchage au citron. Poser sur le biscuit un mélange de fruits coupés en morceaux. .
Recouvrir d'une couche de mousse au
citron
Poser sur cette première couche de mousse, les restes de biscuit généreusement imbibés de sirop de punchage, remettre quelques fruits, finir avec de la mousse et lisser à la spatule. Mettre au congélateur environ 1 heure pour que la mousse reprenne corps correctement et se raffermisse suffisamment pour que l'entremet puisse être congelé.

Pour un montage "bûche" : Filmer le moule à bûche, verser une partie de la mousse citron, incorporer des morceaux de biscuit punché remettre un peu de mousse, ajouter les fruits,  puis terminer par le biscuit. Congeler -

 

Nappage : réaliser un sirop avec 2 cuillères à soupe de sucre, 1 sachet  de nappage pour tarte, 100 g d'eau d'eau et de jus de 1 citron et, facultativement, 2 gouttes de colorant alimentaire jaune. L'étendre à peine tiède sur la mousse congelée (attention pas trop chaud pour ne pas la faire fondre. C'est mieux si l'appareil est congelé car il y a moins de risques).

Lustrer les fruits du décor avec un peu de gelée restante pour augmenter l'appétence.

 

Décercler l'entremets (passer rapidement le cercle à pâtisserie au chalumeau, ou glisser un couteau entre l'entremets et le cercle). Poser l'entremets sur le plat de service. Garder au froid jusqu'à la dégustation. Prévoir le temps de décongélation éventuel.

On peut entourer l'entremet d'un ruban adapté à l'évènement (Noël ...)

Pour finir... Peut se dresser en cercles individuels et être servi avec un coulis de framboises fraîches (80% fruits, 20% sucre). On peut ajouter quelques zestes de citron confits et hachés dans la mousse citron.

Voir les commentaires

MILLEFEUILLE AU CHOCOLAT ET AUX MARRONS GLACES

Un dessert de saison !

Pour 8 personnes :

 

  300 g de chocolat noir

  500 g de crème de marrons

  500 g de crème fraîche liquide entière

  20 g de rhum brun ou de whisky

  5 feuilles de gélatine

  200 g de débris de marrons glacés

 

 

 

 

Mettre le chocolat au point puis l'étendre avec un pinceau ou une palette sur 3 morceaux de papier sulfurisé.
  • Réaliser 3 disques d'environ 25 cm de diamètre sur une épaisseur d'environ 1 à 2 mm (maximum) -
  • Poser tous les disques les uns sur les autres puis poser une feuille de papier sulfurisé sur le dernier disque - poser une petite planche sur le dernier papier sulfurisé - Cette précaution évitera que les disques gondolent lorsque le chocolat refroidira et se rétractera -
  • Conserver le surplus de chocolat pour réaliser éventuellement un décor (grillage ou spirale par exemple) -Entreposer ces disques de chocolat bien à plat dans un endroit frais, voire même au réfrigérateur pour que le chocolat cristallise -
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Dans un récipient d'eau froide, mettre les feuilles de gélatine à ramollir - Pendant que la gélatine ramollit, foisonner la crème fraîche en "chantilly" bien ferme - Réserver au réfrigérateur -

 

 

 

 

 

 

 

Dans une petite casserole, mettre les feuilles de gélatine ramollies, l'alcool, deux cuillères à soupe de crème de marrons - Liquéfier doucement sur le feu sans faire bouillir sans arrêter de tourner- Incorporer ensuite (hors du feu) le reste de crème de marrons -

Incorporer délicatement la crème de marron tiède (25°) environ, à la chantilly en soulevant bien l'appareil - La crème épaissit relativement vite et se raffermit - réserver - Prendre les disques de chocolat et, à l'aide d'un gabarit ( moule, assiette ...) tailler 3 disques d'environ 22 cm de diamètre (utiliser un petit couteau-scie c'est plus facile pour détailler le chocolat)

A l'aide d'une poche à douille (douille ronde diamètre 12 mm environ), répartir la moitié de la mousse de marrons sur le premier disque (voir photo)

Répartir une partie (la moitié environ) des débris de marrons glacés sur la mousse puis poser un second disque de chocolat - recommencer l'opération avec le restant de crème et de marrons glacés puis poser le dernier disque de chocolat - saupoudrer de sucre glace - décor : marrons glacés et spirales en chocolat -

Pour finir... Personnellement j'aime bien boire un verre de Maury 10 ans d'âge avec ce dessert, mais le Champagne convient très bien aussi

Voir les commentaires

mini-lingot-d-or-de-foie-gras3.jpg

Je me suis inspiré des lingots de foie gras vendus chez Thiriet  pour réaliser cet amuse-bouche qui associe une génoise aux éclats de fèves de cacao poivrée, une compotée de figues et raisins croustillante aux éclats de noisettes et un bloc de foie de canard. 

L'association des textures et saveurs est vraiment très intéressante, raffinée et gourmande et surtout la recette est d'un prix de revient très abordable,  bien moins élevé que ceux du commerce   ( vendus près de 10 euros les 6 mini-lingots, soit 80 euros le kilo environ)

mini-lingot-d-or-de-foie-gras-2.jpg

Pour 15 lingots (fonction de la taille des moules)

 

1 bloc de foie gras de 200 gr

Pour le biscuit :

4 oeufs

30 + 20 gr de sucre

15 gr d'épices à pain d'épices

30 gr de cacao poudre

50 gr de farine

30 gr de grué de cacao (éclats de fèves)

3 pincées de mélange de poivres grossièrement écrasés

50 gr de figues molleuses (Prunille en supermarché)

30 gr de mélange de raisins moelleux (Prunille en supermarché)

50 gr de noisettes

1 bonne cuillère à soupe de confiture de figues (pour lier le mélange fruits/noisettes)

Colorant alimentaire or pour macarons (bombe ou poudre "Scrapcooking")

MISE EN OEUVRE

Au batteur, mixer le bloc de foie gras pour l'assouplir et remplir les alvéoles d'un moule à mini-financiers. Bien lisser avec une spatule -mini-lingot-d-or-de-foie-gras-7.jpg

Mettre le moule au congélateur pour faire durcir les lingots pendant environ 2 heures -

Clarifier les œufs (séparer les blancs des jaunes) -

Blanchir les jaunes avec 30 gr de sucre jusqu'au ruban - Ajouter le cacao poudre, les épices, les poivres, le grué de cacao et la farine - Bien mélanger sans battre -

Monter les blancs en neige en les soutenant à mi-parcours avec le sucre restant - Ne pas trop serrer les blancs - Ajouter une partie des blancs aux jaunes et bien remuer pour assouplir le mélange - Ajouter ensuite le reste des blancs -

Coucher le biscuit sur une plaque recouverte d'une feuille de papier cuisson sur une hauteur de 1 cm environ et cuire à 200 degrés pendant 12 minutes - Laisser refroidir après cuisson -

Dans un mixer, mixer grossièrement les noisettes prélablement torréfiées 10 minutes dans un four à 180 degrés -

Ajouter les figues, les raisins et la confiture de figues et mixer rapidement en conservant un mélange assez grossier pour avoir un appareil ayant un croustillant et un croquant qui trancheront, à la dégustation, avec le moelleux du foie et du biscuit -

Répartir le mélange de fruits sur la moitié du biscuit -

mini-lingot-d-or-de-foie-gras-8.jpg

Plier le biscuit en deux afin d'avoir le mélange de fruits inséré entre les 2 couches de biscuit - Mettre ce biscuit entre deux feuilles de papier cuisson et, à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, abaisser le biscuit à 1 cm d'épaisseur - Réserver --mini-lingot-d-or-de-foie-gras-9.jpg

Sortir les "lingots" de foie gras du congélateur - Les démouler et les poser sur une feuille de papier alimentaire - Les recouvrir immédiatement (tant qu'ils sont congelés, sinon, ensuite, ce sera impossible car le foie sera trop mou) de poudre d'or   ou de "peinture alimentaire" or - mini-lingot-d-or-de-foie-gras-6.jpgLaisser sécher quelques minutes -

Couper des bandes de biscuit à la longueur des lingots mini-lingot-d-or-de-foie-gras5.jpg et poser les lingots sur les bandes de biscuit (ne pas manipuler les lingots à la main mais utiliser une petite spatule par exemple) mini-lingot-d-or-de-foie-gras4.jpg- Finir de détailler et couper les biscuits à la taille des lingots et réserver jusqu'à dégustation -

mini-lingot-d-or-de-foie-gras.jpg 

Voir les commentaires

 

 

 

 

Elle Peut être dressée en cercles individuels ou en bûche

 

 

Pour 4 personnes:

 

  300 g de crème de marrons

  250 g de crème fraîche liquide

  2 feuilles de gélatine

  5 cuillères à soupe de rhum brun ou de whisky

  50 g de sucre cristal

  100 g d'eau

  1 cuillère à soupe de vanille liquide

  16 biscuits à la cuillère (voir ma recette)

  brisures de marrons glacés

  75 g de chocolat noir

 

MISE EN OEUVRE

 

Porter à ébullition et réaliser un sirop avec l'eau, le sucre et la vanille liquide.

 

Laisser tiédir puis incorporer 2 cuillères à soupe de rhum brun -

Chemiser un moule de film alimentaire en laissant largement déborder le film sur les bords.

Tremper la partie plate des biscuits dans le sirop et en chemiser le moule.

 

Mettre la gélatine à ramollir dans un grand récipient d'eau froide.

Foisonner la crème fraîche en la gardant mousseuse (trop ferme elle se mélange mal).

 

Dans une casserole, tiédir environ 50 g de crème de marrons puis ajouter les feuilles de gélatine ramollies, bien fondre à chaud sans bouillir.

Hors du feu, ajouter le rhum puis le restant de crème de marrons.

Laisser tiédir à 25) environ puis Incorporer ensuite la crème foisonnée délicatement.

 

Mettre des morceaux de biscuits imbibés de sirop, dans le fond du moule.

Dresser un peu de crème aux marrons, incorporer quelques brisures de marrons glacés et répéter l'opération Jusqu'à environ 1 cm du bord du moule.

 

 Fermer le moule avec le reste des biscuits imbibés, rabattre l'excédent de film alimentaire sur la charlotte, poser une assiette dessus et entreposer au congélateur environ 2 heures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fondre du chocolat au bain-marie , l'étaler à la spatule sur une plaque de cuisson, mettre la plaque au réfrigérateur pour que le chocolat cristallise, le racler ensuite à l'aide d'une spatule pour faire des copeaux.

 

 

Pour finir ...

Sortir la charlotte, la démouler sur le plat de service, disposer les copeaux sur la charlotte, saupoudrer d'un soupçon de sucre glace et poser dessus un marron glacé ou décorer au choix.

 

 

 

Voir les commentaires

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog