750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

INGREDIENTS POUR 1 VACHERIN POUR 6 PERSONNES

Pour la coque de meringue :

75 g de blancs d'oeuf

75 g de sucre semoule

75 g de sucre glace

2 sachets de sucre vanillé

Feuilles de transfert pour biscuits

NB : Il est possible d'utiliser des feuilles de transfert pour chocolat aux motifs plus variés mais les feuilles plastique sur lesquelles sont imprimés les décor ne supportent pas la température de cuisson des meringues - Celle-ci doit alors être cuite à 60° maxi pendant environ 5 heures sinon la feuille se déforme.

250 g de Glace à la vanille maison ou du commerce

250 g de glace aux marrons confits maison ou du commerce

Pour la chantilly

250 g de crème entière (+ 30% MG)

30 g de sucre vanillé

Décor au choix : marrons confits maison, fleurs comestibles, feuilles de menthe

MISE EN OEUVRE

Chemiser 1 cercle de 160 x 35 mm avec une feuille de papier transfert pour biscuit (on peut la faire adhérer en beurrant très légèrement l'intérieur du cercle.

 

 

 

Tracer 1 cercle sur une feuille de cuisson en utilisant le cercle comme gabarit, retourner la feuille et la poser sur la plaque du four. (on retourne la feuille pour éviter que la meringue soit au contact du graphite de la mine ou de l'encre du feutre)

Monter les blancs en neige avec le sucre semoule et le sucre vanillé - Obtenir une meringue ferme -

A la maryse, incorporer délicatement le sucre glace préalablement tamisé pour éviter les grumeaux -

Dresser 1 disque de meringue qui servira de fond de la coque, en se servant du tracé déjà effectué -

 

 

 

 

Poser le cercle chemisé du papier transfert, sur le disque puis garnir le cercle avec la meringue, en utilisant une poche (douille de 8 mm environ)

 

 

 

 

 

 

Cuire 3 heures à 95° -

Laisser refroidir dans le four puis procéder au décerclage et au retrait du papier transfert -

Assouplir la glace vanille et la glace marrons confits en les mixant pendant quelques secondes avec le robot-cutter puis garnir la coque de meringue avec des boules de glaces en commençant par la glace marrons puis la glace vanille –

Parsemer de quelques brisures de marrons confits – Entreposer au congélateur –

 

 

 

 

 

 

 

 

Monter la crème fraîche avec le sucre vanillé en "chantilly" puis dresser la crème sur le vacherin –

Conserver au congélateur jusqu’à dégustation (sortir 15 minutes avant)

Finition au « moment » : marrons confits maison, fleurs comestibles, feuilles de menthe

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

 

INGREDIENTS POUR 6 VACHERINS INDIVIDUELS

Pour les coques de meringue :

75 g de blancs d'oeuf

75 g de sucre semoule

75 g de sucre glace

2 sachets de sucre vanillé

Feuilles de transfert pour biscuits

250 g de Glace à la vanille

250 g de sorbet aux fruits rouges

Pour la chantilly

250 g de crème entière (+ 30% MG)

30 g de sucre vanillé

Décor au choix : ici framboises, groseilles, meringue

MISE EN OEUVRE

Chemiser 6 cercles individuels de 80 x 35 mm avec des feuilles de papier transfert pour biscuit (on peut les faire adhérer en beurrant très légèrement l'intérieur des cercles.

NB : Il est possible d'utiliser des feuilles de transfert pour chocolat aux motifs plus variés mais les feuilles plastique sur lesquelles sont imprimés les décor ne supportent pas la température de cuisson des meringues - Celle-ci doit alors être cuite à 60° maxi pendant environ 5 heures sinon la feuille se déforme.

Tracer 6 cercles sur une feuille de cuisson en utilisant un cercle comme gabarit, retourner la feuille et la poser sur la plaque du four. (on retourne la feuille pour éviter que la meringue soit au contact du graphite de la mine ou de l'encre du feutre)

Monter les blancs en neige avec le sucre semoule et le sucre vanillé - Obtenir une meringue ferme -

A la maryse, incorporer délicatement le sucre glace préalablement tamisé pour éviter les grumeaux -

Dresser 6 disques de meringue qui serviront de fond aux coques, en se servant des tracés déjà effectués -

 

 

Poser les cercles chemisés du papier transfert, sur chaque disque puis garnir les cercles avec la meringue, en utilisant une poche (douille de 8 mm environ)

 

 

 

 

 

 

 

Cuire 3 heures à 95° -

Laisser refroidir dans le four puis procéder au décerclage et au retrait du papier transfert -

 

 

 

 

 

Assouplir la glace vanille et le sorbet fruits rouges en les mixant pendant quelques secondes avec le robot-cutter puis mélanger grossièrement les 2 appareils glacés à l'aide d'une maryse

Garnir les coques de meringue -

 

 

 

 

Monter la crème fraîche avec le sucre vanillé en "chantilly" puis dresser la crème sur les vacherins -

Conserver au congélateur -

Finition au choix réalisée au moment de la dégustation (sortir les vacherins 15 minutes avant) : ici framboises groseilles meringue

 

 

 

Voir les commentaires

CHOCOLATS DE NOEL : FABRIQUER SES BONBONNIERES EN CHOCOLAT

 

Quoi de plus sympa que de présenter ses chocolats de Noël dans une bonbonnière, elle-même en chocolat ?.

Faciles à réaliser avec de nombreux articles que vous avez sous la main (j'ai réalisé celle ci-contre avec une assiette de bébé et une soucoupe en plastique), elles offrent de très nombreuses possibilités en fonction de la façon dont vous combinerez les différentes couleurs de chocolat.

Il est possible d'utiliser des feuilles de transfert pour chocolat pour réaliser les bonbonnières ou les rubans de décoration.

INGREDIENTS

Chocolat noir, lait et blanc en quantité suffisante.

Si on utilise des chocolats de couverture (plus fluides, donc plus fins) il peut être nécessaire de mettre 2 couches de chocolat, pour en augmenter la résistance.

 

MISE EN OEUVRE :

Mettre au point les différents chocolats (voir mon article sur le sujet) et les tenir à température.

Lustrer les "moules" avec un morceau de coton hydrophyle.

Avec le doigt, un pinceau, un chiffon, une éponge ...(donnent un effet marbré au chocolat)  réaliser un décor (j'ai utilisé de la couverture noire) sur le fond des pièces que vous allez mouler (ici j'ai utilisé une assiette de bébé et une soucoupe en plastique de même diamètre que l'assiette, pour réaliser le couvercle de la bonbonnière).

Correctement mis au point, le chocolat ne colle pas au support et en prend l'aspect  : support mat, chocolat mat - support brillant, chocolat brillant.

Je vous conseille plutôt le décor au doigt (chocolat toujours à température idéale)bonbonniere-1.jpgbonbonniere-2.jpg

Laisser cristalliser la couverture puis remplir les pièces à mouler avec du chocolat de couverture au lait - Mettre au frais pendant 5 minutes environ puis remplir à nouveau les moules afin de conférer plus de résistance au chocolat) -

Retourner et racler -

Laisser cristalliser définitivement au frais (ou au frigo pendant environ 25 minutes) -

Démouler les pièces -

RUBANS :

Découper des petits morceaux de rubans rhodoïd et les chemiser de chocolat de couverture blanche en réalisant éventuellement un décor au choix (rayures, points, ...)-Bonbonniere-3.jpg

Les plier en 2 et les tenir courbés jusqu'à complète cristallisation - Retirer le plastique et coller les boucles sur la bonbonnière avec un peu de chocolat -

 

On peut aussi utiliser des feuilles de transfert ( ci joint feuille de transfert de la marque scrapcooking) pour décorer ses bonbonnières (réalisée ici avec une boite à sandwich type tupperware : Coller la feuille de transfert avec un peu de chocolat sur le fond de l'article à mouler et procéder comme ci-dessus -

Ici, j'ai posé un peu de chocolat noir au pinceau puis coulé du chocolat au lait -

CHOCOLATS DE NOEL : FABRIQUER SES BONBONNIERES EN CHOCOLAT

Voir les commentaires

LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE

 

Très simple à mettre en œuvre, ce "sucre décor" complète les recettes de sucres coulés traditionnels par le fait qu'il permet de réaliser soi-même des décors de toutes sortes (motifs, portraits, paysages, prénoms ...) qui seront utilisés au niveau des pâtisseries, des décors de tables, des pièces montées (exemples : photo des mariés, d'un enfant, d'un héros de BD, de la famille pour des noces d'or etc...)

Réalisé à base d'encre alimentaire (ce qui n'est pas le cas ici mais on en trouve facilement sur le net), votre décor deviendrait comestible mais on ne mange pas le sucre décor d'une façon générale

INGREDIENTS

Sucre de préférence en morceaux (plus pur), mais le sucre en poudre ou cristal conviennent également parfaitement.

Sirop de glucose (1/3 du poids du sucre)

Eau (40% du poids du sucre)

Colorants alimentaires (facultatifs)

Huile neutre (tournesol)

MISE EN OEUVRE

Commencer par imprimer, sur un rhodoïd (slides pour rétroprojecteurs), le motif à reproduire.

L'impression doit être inversée par rapport à l'image à obtenir - Si votre encre d'imprimante est alimentaire (kits vendus dans le commerce, chez Artgato par exemple), le sucre imprimé sera comestible, sinon, bien que la plupart des encres soient à base d'eau, il faudra mieux s'abstenir.

Laisser sécher l'encre (demande environ 15 minutes) -

Poser la feuille de rhodoïd sur un support plat et poser dessus un cadre très légèrement huilé - Pour mon exemple, j'ai utilisé un cercle à pâtisserie d'un diamètre adapté à mon motif de Noël, rond -

LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRELE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE

Dans une casserole, verser du sucre en quantité adaptée au sujet à obtenir (ici, j'ai utilisé 150 gr de sucre) -

Ajouter 1/3 de sirop de glucose par rapport au poids du sucre (donc, j'ai utilisé 50 g) et 40% d'eau minérale (60 g pour moi).

Pour prendre facilement le sirop de glucose, tremper la main dans une casserole d'eau froide et immédiatement, attraper le sirop de glucose (qui ne collera pas aux doigts, ces derniers étant humides) -

Porter à ébullition et écumer si nécessaire (certains sucres contiennent des impuretés en quantités plus importantes que d'autres) -

Cuire à 152 degrés en nettoyant souvent les parois de la casserole avec un pinceau trempé dans un peu d'eau chaude (le sucre projeté sur les parois risque de brunir rapidement et de colorer la masse de sucre en jaune, voire de faire recristalliser rapidement le sucre après son coulage) -

En cas d'utilisation de colorant alimentaire, l'ajouter quand la masse est à 140 degrés -

Quand la température est atteinte, arrêter la cuisson en trempant le fond de la casserole dans un récipient d'eau froide pendant 1 seconde, laisser débuller et refroidir partiellement le sucre, dans la casserole et sans le remuer -

Quand le sucre est redescendu à 120 degrés (il faut qu'il ne soit pas trop chaud afin qu'il ne déforme pas la feuille de rhodoïd au moment de le verser), le couler régulièrement sur le motif - Laisser refroidir complètement avant de retirer le cadre et le rhodoïd.

Peut être éventuellement verni avec un vernis alimentaire pour le protéger et en améliorer la conservation (voir recette dans ce blog) -

LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRELE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE
LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRELE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE
LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRELE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE
LE SUCRE  IMPRIME : TRANSFERT DE PHOTOS SUR PLAQUES DE SUCRE

Voir les commentaires

 

 

 

 

MISE EN OEUVRE
Pour 16 personnes :

 

 

  • Pour 2 tartes de 8 personnes ou 1 tarte de 15
  • Pour la pâte à tarte :
  • 500 g de farine tamisée type 45
  • 400 g de beurre doux
  • 2 oeufs moyens (de 63 g)
  • 3 cuillères à soupe de lait
  • 1 cuillère à soupe de sucre semoule
  • 1 cuillère à café de sel
  • Pour la crème de garniture :
  • 3 pommes
  • 2 bananes moyennes
  • 75 g de beurre salé
  • 50 g de caramel au beurre salé (voir ma recette sur ce site)
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 50 g de sucre en poudre
  • Pour la garniture de fruits :
  • 6 à 8 pommes selon leur grosseur
  • nappage neutre pour tartes (ici gelée de coings maison)

 

 

 

 

Confectionner la pâte. Dans le bol mélangeur du robot, malaxer la farine avec le sel  le sucre et le beurre ajouté par morceaux. Incorporer ensuite les 2 oeufs et le lait en travaillant la pâte le moins longtemps possible car cette pâte ne doit pas devenir élastique. S'il reste des morceaux de beurre mal mélangés, cela n'a aucun inconvénient. Si possible, laisser reposer la pâte au moins 12 heures.

 

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6). Chemiser deux cercles à pâtisserie avec la pâte et laisser reposer 30 minutes au congélateur. Précuire les fonds à blanc pendant 10 minutes (thermostat 6, 180°C) et les réserver.

 

Réaliser la crème de garniture. Dans une casserole, mettre le sucre, les pommes épluchées et coupées en petits morceaux, les bananes coupées en morceaux, la vanille liquide. Cuire environ 15 minutes et mixer l'appareil pour obtenir une compote. Ajouter le caramel au beurre salé, au fouet. Laisser refroidir.

Tarte aux pommes, banane et caramel au beurre salé

Peler et trancher finement 6 pommes. Répartir la crème pommes-bananes sur les fonds cuits à blanc puis garnir les tartes avec les tranches de pommes.

 

Cuire les tartes environ 30 minutes en surveillant la cuisson.

Tarte aux pommes, banane et caramel au beurre salé

A la sortie du four, napper les tartes avec le nappage. Saupoudrer le tour avec un peu de sucre glace et laisser reposer jusqu'au service.

 

Voir les commentaires

 

INGREDIENTS POUR 100 PIECES ENVIRON

500 g de pulpe de poires (ici Williams) fraîches ou au sirop

500 g de sucre cristal (375 + 50 + 75)

150 g de sirop de glucose

25 g de miel toutes fleurs

18 g de pectine jaune spéciale pâtes de fruits

10 g d'acide citrique en solution (50% eau/50% acide en poudre)

0.1 g de filaments de safran

Sucre d'enrobage :

200 g de sucre poudre + 0.1 g de safran poudre

 

MISE EN OEUVRE

Préparer et peser précisément tous les ingrédients 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réchauffer la pulpe de poires jusqu'à l'ébullition et retirer du feu, ajouter les filaments de safran et laisser infuser jusqu'à refroidissement complet - (la pulpe va changer de couleur et va devenir jaune) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélanger la pectine avec 50 g de sucre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiédir la pulpe de poire (50°) environ, et ajouter la pectine en pluie sans cesser de remuer afin d'aviter que la pectine accroche sur le fond.

Porter la pulpe à ébullition puis ajouter le sucre en pluie en plusieurs fois sans perdre l'ébullition, puis ajouter le sirop de glucose puis le miel - 

Cuire à 75° Brix au réfractomètre (109° C environ) sans cesser de remuer

Quand la pulpe est à bonne concentration, ajouter l'acide, bien mélanger au fouet pendant quelques secondes, puis couler immédiatement dans un cadre de 25 x 25 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser refroidir et réserver jusqu'au lendemain

Pendant que la pulpe refroidit, préparer le sucre d'enrobage safrané.

 

 

Prélever environ 20 g de sucre sur les 200 g et les porter à ébullition dans une casserole avec 1 cuillère à soupe d'eau - Ajouter le safran en poudre (0,1 g), bien mélanger puis ajouter le sucre restant - Obtenir un appareil homogène - 

Réserver jusqu'au lendemain -

 

Le lendemain, écraser le sucre entre 2 feuilles de papier sulfurisé à l'aide d'une bouteille puis le chinoiser -

Découper et détailler la pâte de fruit en et procéder à l'enrobage - Retirer l'excédent -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel (chocolatier confiseur et chef de cuisine) - Plus que des recettes, le partage et la transmission du savoir, du savoir-faire, de tours de main et d'astuces professionnels - "

Articles récents

Hébergé par Overblog