Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
os-a-moelle-roti.jpg

Pour 4 personnes :
  •   8 tronçons d'os à moelle pris dans le jarret de boeuf
  •   2 cuillères à soupe de persil plat concassé
  •   1 + 1 gousses d'ail moyennes
  •   tranches de pain de campagne
  •   fleur de sel
  •   poivre du moulin

  • La veille, faire tremper les os dans un grand récipient d'eau pour les essanger. Entreposer au réfrigérateur et changer l'eau plusieurs fois (environ une fois toutes les 4 heures ).
  • 2     Dans des tranches d'un bon pain de campagne, tailler des tranches de mie en "allumettes" et les faire légèrement dorer au four (thermostat 7) pendant quelques minutes. Laisser refroidir puis les frotter légèrement avec une gousse d'ail. On peut faire les croûtons dans la poêle avec un peu de beurre mais la moelle étant grasse je préfère les faire au four.
  • 3     Monter le four à 230°C. Dans un récipient contenant un peu d'huile, poser les tronçons d'os (soigneusement essuyés et séchés) dont la moelle aura été préalablement pressée avec un peu de fleur de sel (évite qu'elle s'échappe).
  • 4     Rôtir les os jusqu'à ce que la moelle soit légèrement boursoufflée sur le dessus et tiède à l'intérieur (environ 15 à 20 minutes). On peut s'assurer du stade de cuisson en enfonçant une lame de couteau dans un os et en testant la chaleur de la lame une fois retirée, sur les lèvres. Il faut bien surveiller la cuisson afin que la moelle ne se liquéfie pas complètement en se transformant en huile.
  • 5     Retirer les os du four. Avec une petite cuillère ou la lame d'un petit couteau d'office, retirer toute la moelle, la poivrer légèrement (mélange de poivre au moulin), la mélanger grossièrement à la fourchette à environ 2 cuillères à soupe de persil finement concassé et une 1/2 à 1 gousse d'ail très finement hachée (dépend du goût personnel de chacun).
  • 6     Disposer les mouillettes de pain sur les assiettes de service (ici des planches individuelles), poser un tronçon d'os par personne, répartir la moelle dans les os et servir sans attendre. Chacun n'a plus qu'à tremper ses mouillettes dans la moelle et à déguster.
Pour finir... Un Chinon accompagne à merveille cette petite entrée conviviale et rustique que je réalise aussi en pochant les os dans du bouillon de pot-au-feu (mais la moelle se charge du goût du bouillon et perd un peu de sa personnalité et de son caractère).

Published by Bernard DAUPHIN - CUISINE

commentaires

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel, chef de cuisine et chocolatier confiseur, qui souhaite permettre aux personnes venues à sa table d'hôtes d'y retrouver les recettes qui y sont servies, "

Articles récents

Hébergé par Overblog