Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES EMPREINTES POUR FEUILLES ET PETALES EN PÂTE A FLEURS

Le travail des pâtes de sucre (sucre tiré, pâte à sucre, pâte à fleurs, pastillage...) , du chocolat, de la pâte d'amande, nécessite souvent l'utilisation d'empreintes pour réaliser des feuilles ou des fleurs réalistes.

Les empreintes du commerce sont relativement chères, surtout si l'on veut diversifier ses modèles et avoir un grand assortiment d'empreintes. En outre, on ne trouve pas forcément les modèles dont on a besoin.

Bien des professionnels, notamment pour les concours, fabriquent eux-mêmes leurs propres empreintes.

Je vous donne la marche à suivre pour réaliser les vôtres.

La technique fonctionne avec toutes sortes de feuilles et fleurs et permet de diversifier et multiplier ses empreintes, à l'infini, à très faible coût (quelques centimes).

A défaut de pétales naturels (souvent trop fragiles), on peut aussi utiliser des pétales détachés de fleurs en plastique du commerce.

Choisir la feuille à reproduire - La plonger pendant quelques heures dans un récipient d'eau froide - A l'occasion de cette immersion, la feuille va se gorger d'eau - Après quelques heures, congeler la feuille pendant 3 heures environ - La congélation va dilater l'eau contenue dans les nervures, qui vont gonfler. Il arrive que la congélation entraine aussi une légère déformation de la feuille, ce qui rendra l'empreinte encore plus réaliste. Au moment de sortir la feuille, préparer un peu de plâtre selon les proportions indiquées sur le sachet. Laisser tirer le plâtre pendant quelques minutes puis enduire complètement la feuille ENCORE CONGELEE, côté verso (envers de la feuille, là où les nervures sont saillantes) sur une épaisseur d'environ 2 cm. Laisser sécher le plâtre.

Choisir la feuille à reproduire - La plonger pendant quelques heures dans un récipient d'eau froide - A l'occasion de cette immersion, la feuille va se gorger d'eau - Après quelques heures, congeler la feuille pendant 3 heures environ - La congélation va dilater l'eau contenue dans les nervures, qui vont gonfler. Il arrive que la congélation entraine aussi une légère déformation de la feuille, ce qui rendra l'empreinte encore plus réaliste. Au moment de sortir la feuille, préparer un peu de plâtre selon les proportions indiquées sur le sachet. Laisser tirer le plâtre pendant quelques minutes puis enduire complètement la feuille ENCORE CONGELEE, côté verso (envers de la feuille, là où les nervures sont saillantes) sur une épaisseur d'environ 2 cm. Laisser sécher le plâtre.

LES EMPREINTES POUR FEUILLES ET PETALES EN PÂTE A FLEURS

Quand le plâtre a complètement séché, détacher la feuille. On obtient une empreinte "négative".

A ce stade, si nécessaire, on peut accentuer les "creux" à l'aide de la pointe d'un couteau par exemple.

Enduire l'empreinte, sur toute la surface, de savon liquide (j'ai utilisé du liquide vaisselle) et laisser sécher à nouveau complètement. ( Ne pas utiliser d'huile qui créerait un effet "ventouse" et rendrait la séparation ultérieure des deux parties de l'empreinte, très difficile) -

LES EMPREINTES POUR FEUILLES ET PETALES EN PÂTE A FLEURS

Préparer à nouveau un peu de plâtre et recouvir l'empreinte négative sur une épaisseur d'environ 3 cm. Prévoir de dresser le dessus du plâtre ce qui fera un fond plat à l'empreinte et rendra son utilisation plus facile.

LES EMPREINTES POUR FEUILLES ET PETALES EN PÂTE A FLEURS

Laisser durcir complètement le plâtre puis plonger l'empreinte dans un récipient d'eau tiède. L'eau va diluer le savon et les deux parties de l'empreinte vont se détacher au bout de quelques instants.

LES EMPREINTES POUR FEUILLES ET PETALES EN PÂTE A FLEURS

Bien laisser sécher le plâtre pour ne pas risquer d'endommager le relief par une utilisation trop rapide.-

Filmer (avec un film alimentaire) l'empreinte avant son utilisation pour ne pas mettre en contact direct le plâtre et la pâte.

L'empreinte "négative" sera conservée pour réaliser d'autres empreintes "positives" ultérieurement. Elle pourra être, aussi, utilisée simultanément avec l'empreinte positive, comme une presse, pour réaliser des feuilles ou des pétales de fleurs imprimés recto-verso.

Quelques exemples de feuilles et pétales de fleurs réalisés pour illustrer mon article.Quelques exemples de feuilles et pétales de fleurs réalisés pour illustrer mon article.
Quelques exemples de feuilles et pétales de fleurs réalisés pour illustrer mon article.Quelques exemples de feuilles et pétales de fleurs réalisés pour illustrer mon article.

Quelques exemples de feuilles et pétales de fleurs réalisés pour illustrer mon article.

Published by Bernard DAUPHIN, - PREPARATIONS DE BASE

commentaires

Gaby 15/06/2014 21:56

Merci pour cette technique, les empreintes pour le sucre cuit (tiré, coulé) sont effectivement chères. Alors peut-on utiliser ces modèles de plâtre pour faire des feuilles de roses en sucre coulé ou tiré? (Si oui comment s'y prend-on? Vous parlez d'un film pour protéger du plâtre mais le sucre cuit n'ira pas avec du film étirable?). Ou est-ce seulement pour la pâte à sucre ou pâte d'amande, chocolat? Merci d'avance!

Gaby 22/06/2014 22:48

Cher Bernard,
je viendrai vers vous avec plaisir dans quelques mois pour Intersuc, je vous souhaite une bonne continuité et tiens à vous remercier pour vos précieux conseils,et le plaisir que j'ai eu à échanger avec vous!
Bien à vous,
Gaby

Bernard DAUPHIN 22/06/2014 08:43

Bonjour Gaby,
Je ne connais pas personnellement les livres dont vous parlez - Ils sont surement très bien - Quoi qu'il en soit, je ne connais qu'une seule façon de s'en sortir ...travailler, encore et encore ! Tout est difficile avant de devenir facile. J'en ai fait une expérience "cuisante"!
Quant à la lampe à sucre, j'en possède une, achetée il y a 30 ans environ (une résistance électrique) qui me donne entière satisfaction - J'avais débuté avec un décapeur thermique, très efficace mais moins facile à utiliser (mise en place renouvelée à chaque séance de travail). Il faut simplement le maintenir en place à une distance suffisante pour que le sucre reste chaud sans fondre. On y arrive vite -
Les empreintes en plâtre fonctionnent très bien avec le sucre, et coûtent surtout beaucoup moins cher que celles en silicone -
Pour dégager le tuyau de la lampe, utilisez plutôt une lampe à souder plutôt qu'un chalumeau de cuisine - Procédez doucement pour ne pas liquéfier le sucre en contact avec le tuyau de cuivre.
Pensez à revenir vers moi en tout début d'année prochaine pour Intersuc.
Bon dimanche
Bernard

Gaby 22/06/2014 01:56

Ah mince, j'ai commandé "le sucre, l'art et la matière" de Stéphane Glacier avant d'avoir vos recommandations. je ne l'ai pas encore reçu.. Je pensais aussi aux livres de Stéphane Klein mas ils ne font pas partie de votre liste ... J'ai commandé le sucre tiré et soufflé de Joël Bellouet. Je vais chercher vos ouvrages conseillés. J'ai vu sur lemeilleurduchef votre intervention sur l'article "lampe à sucre". je me rends compte qu'avec la version micro-onde, très compliqué de travailler le sucre! J'ai fait une sphère avec ma pompe à sucre, mais une fois bien durcie et l'embout dedans, pas évident de s'en sortir juste avec un petit chalumeau!... Les rubans non plus, sans lampe à sucre, ça n'a pas été probant! Pour le décapeur thermique, vous l’accrochez en hauteur ou vous le posez sur le plan de travail? A quelle distance? J'ai vu aussi que certains utilisent un radiant de salle de bain possible.Mais cela semble plus compliqué pour le montage. Le décapeur est aussi efficace?
J'ai vu que pour certaines parties de pièces artistiques (assez hautes) les pro utilisent des empreintes grandes tailles de ce style (http://www.decosil.it/catalogo.asp?categoria=5,154,156,0,0,Tapis_en_silicone_pour_Pieces_mont%E9es,01.html) mais les prix sont démentiels...! Votre astuce avec le plâtre pourrait marcher avec ce genre de décor?
Je vous remercie de vos précieux conseils, et je suis très intéressée quant à votre proposition de place pour ces démonstrations extraordinaires!!
Merci encore!
Cordialement

Bernard Dauphin 20/06/2014 04:02

Bjr,
Je vous recommande les ouvrages de Jean Creveux "L'art du sucre, les fleurs" et "Décors de féérie", ceux de Joel Bellouet " Apprenez l'art du sucre tiré" et "Apprenez l'art du sucre soufflé", celui de Gabriel Paillasson "Feu tiré", et le 3ème tome de l'encyclopédie d'un Compagnon du Tour de France de Yves Thuries.
Je pense que vous pourrez vous les procurer à la Librairie Gourmande à Paris, ou sur le net -
Si cela vous intéresse, je pourrai peut-être vous obtenir des places pour Intersuc, le salon professionnels où les écoles de pâtisseries font des démonstrations de sucre d'art.
Cordialmt

Gaby 19/06/2014 22:23

Merci bcp Bernard Dauphin, pour cette réponse, pour votre site génial, avec tout ce savoir faire professionnel, cette volonté de partager, et ce plein d'idées et d'astuces dans lequel des passionnés peuvent puiser pour avancer. Je suis kinésithérapeute, et je me suis mise sérieusement à la pâtisserie depuis deux ans j'adore le côté esthétique et créatif (je commence le sucre d'art),j'ai fait multiples pâtisseries pour trouver un stage d'observation, je ne veux embêter personne, juste apprendre en observant, dans un tout petit coin. Mais je n'ai essuyé que des refus, le milieu semble fermé, alors mille merci encore de partager, heureusement que des gens comme vous existent!!! MERCI IIIII

Bernard DAUPHIN 16/06/2014 04:58

Bjr,
Absolument aucun soucis.
Le procédé fonctionne très très bien avec le sucre tiré. C'est d'ailleurs Mr Gérard SIENNA, qui enseignait l'art du sucre tiré à l'Ecole Supérieure de pâtisserie à Issingeaux, qui m'a donné la technique. De très nombreux pâtissiers l'utilisent. On entoure l'empreinte avec du film correctement tendu pour que le sucre ne soit pas en contact direct avec le plâtre, et on presse fortement le sucre avec la paume de la main - La chaleur du sucre tiré n'est pas suffisante pour risquer d'endommager le film.
Cordialmt

Hacherez 21/03/2014 04:02

Reconnaissons le travail d'artiste de Bernard avec qui nous avons eu la chance de passer deux soirées et qui nous a fait partager ses passions.
Michel et Denise

Demettre 20/03/2014 22:06

Genial merci

ghislaine 20/03/2014 13:30

^c'est une travail d'artiste!!

Le blog de Bernard DAUPHIN

Le blog de Bernard DAUPHIN

"Le Blog d'un ex-professionnel, chef de cuisine et chocolatier confiseur, qui souhaite permettre aux personnes venues à sa table d'hôtes d'y retrouver les recettes qui y sont servies, "

Articles récents

Hébergé par Overblog